"Peu probable" que Hulot vienne à l'université d'été d'Europe-Écologie-Les Verts

Du 18 au 20 août, l'université d'été d'EELV doit officiellement lancer la campagne d'Eva Joly. Mais c'est surtout la possible absence de son ex-rival, Nicolas Hulot, qui risque d'interpeller les militants.

Nicolas Hulot, le probable grand absent des universités d\'été d\'Europe-Écologie-Les Verts.
Nicolas Hulot, le probable grand absent des universités d'été d'Europe-Écologie-Les Verts. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Du 18 au 20 août, l'université d'été d'EELV doit officiellement lancer la campagne d'Eva Joly. Mais c'est surtout la possible absence de son ex-rival, Nicolas Hulot, qui risque d'interpeller les militants.

La présence de Nicolas Hulot à l'université d'été d'Europe-Ecologie-Les Verts est "peu probable", a affirmé cette semaine Yves Reverseau, porte-parole d'EELV-Auvergne, lors d'une conférence de presse sur ces journées qui se dérouleront à Clermont-Ferrand du 18 au 20 août.
"Ce n'est pas complètement calé mais c'est peu probable", a déclaré M.Reverseau, en réponse à une question sur la présence de l'ex-animateur d'Ushuaïa.

Candidat malheureux à la primaire d'EELV face à Eva Joly, qui avait recueilli 58,16% des voix, M. Hulot avait jugé fin juillet qu'EELV n'avait "pas véritablement besoin" de lui, préférant attendre pour se positionner sur sa participation à l'université d 'été.

Plus de 2.000 personnes sont attendues pour ces journées d'été, qui doivent officiellement lancer la campagne d'Eva Joly.
"Nous avons trois objectifs: le projet 2012 pour les élections présidentielle et législatives, la construction de la coopérative (qui regroupe les non-adhérents) et le lancement de la campagne de notre candidate", a expliqué M. Reverseau.

Mme Joly doit intervenir en clôture de l'université, le samedi 20 août. Au côté des nombreux ateliers animés par différentes personnalités telles que Dominique Voynet, Yves Cochet ou Alain Lipietz, plusieurs séances plénières ouvertes au public émailleront ces journées.
Parmi les thèmes abordés, la mondialisation, le printemps arabe, le nucléaire ou la VIe République. Près de 80 bénévoles sont mobilisés pour l'organisation de ces journées qui se tiendront dans un gymnase et à la faculté de Lettres de la ville.