Un Congrès de Versailles controversé

Pour la deuxième fois depuis son élection, Emmanuel Macron réunit lundi 9 juillet les parlementaires au château de Versailles. Ce Congrès est conspué par certains députés, boycotté par d'autres.

France 3

Rituel et constitutionnel. Le début du Congrès convoqué lundi 9 juillet à Versailles (Yvelines) par le président de la République ressemblera à celui de juillet 2017. Comme l'an dernier, les élus de La France insoumise boycotteront le Congrès. Cette année, pas de manifestations, mais des fauteuils vides. Les communistes manifestaient et boycottaient aussi le Congrès en 2017, mais ils seront là demain, appelant à l'organisation d'un référendum sur les institutions pour contrer la réforme imaginée par le président.

Un discours et puis s'en va

Du côté du parti les Républicains, il y a bien quelques réfractaires, mais, majoritairement, les élus écouteront le discours sans en attendre grand-chose. Les présidents des groupes parlementaires pourront s'exprimer à la suite du discours du président de la République : un débat sans vote et sans Emmanuel Macron qui sera déjà reparti.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron prononce un discours devant le Congrès réuni à Versailles, le 3 juillet 2017.
Emmanuel Macron prononce un discours devant le Congrès réuni à Versailles, le 3 juillet 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)