Politique : Georges Marchais, figure emblématique du Parti communiste, est mort il y a 20 ans

Il y a 20 ans, Georges Marchais s'éteignait. France 3 propose de revenir ce jeudi 16 novembre sur sa carrière politique hors du commun.

France 3

Janvier 1994, Georges Marchais, ému, quitte le secrétariat général du Parti communiste après 25 années passées à sa tête, 25 années, pendant lesquelles il aura su imposer son style, 25 années faites de revirements politiques. En 1947, Georges Marchais rejoint le Parti communiste dont il prend les rênes en décembre 1972. Il signe alors un programme commun avec les socialistes, une union brisée cinq ans plus tard.

Une exposition au siège du parti communiste

Il en expliquera les raisons le 21 janvier 1980 dans une interview devenue célèbre. "J'étais en Corse avec ma femme. J'ai dit à ma femme, François Mitterrand a décidé d'abandonner le programme commun de la gauche, fais les valises, on rentre à Paris", explique-t-il alors. Le déclin du parti est amorcé et la présence de quatre communistes au gouvernement en 1981 ni changera rien. Sur le plan international, Georges Marchais restera comme le plus fervent supporter de l'URSS et avouera avoir été surpris par l'effondrement de l'Union soviétique. Le succès, il le connaîtra sur les plateaux télévisés, où il était une véritable vedette politique. Pour le 20e anniversaire de sa mort, le Parti communiste lui consacrera une exposition du 27 novembre au 15 janvier au siège du parti.

Le JT
Les autres sujets du JT
(AFP)