Cet article date de plus d'un an.

Fonds Marianne : le Sénat donne son feu vert pour une commission d'enquête parlementaire

La commission des Finances disposera de pouvoirs importants durant trois mois pour assurer cette mission.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Économie sociale et solidaire et de la Vie associative, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 22 novembre 2022. (THOMAS SAMSON / AFP)

C'était attendu, c'est désormais acté. Le Sénat a voté mercredi 10 mai à main levée l'attribution des prérogatives d'une commission d'enquête à la commission des Finances, afin de mener une mission d'information sur le Fonds Marianne, lancé en 2021 par Marlène Schiappa pour lutter contre le séparatisme.

La commission de Finances disposera ainsi pendant trois mois des pouvoirs importants : les personnes qu'elle souhaite auditionner sont tenues de répondre à la convocation et de prêter serment.

L'action du comité questionnée 

Elle commencera ses travaux dès la semaine prochaine par l'audition mardi du préfet Christian Gravel, secrétaire général du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), et du magistrat Jean-Pierre Laffite, secrétaire général adjoint du CIPDR.

Le CIPDR coordonne l'action des ministères et l'utilisation des moyens budgétaires consacrés à la politique de prévention de la délinquance et de la radicalisation. A ce titre, le secrétaire général supervise la gestion administrative du fonds.

L'affaire a débuté fin mars par des révélations de l'hebdomadaire Marianne et de France 2. D'après leur enquête, le principal bénéficiaire du fonds Marianne a bénéficié d'une dotation de 355 000 euros qui auraient seulement alimenté un site internet et des publications peu suivies sur les réseaux sociaux. Quelque 120 000 euros ont aussi été utilisés pour salarier deux de ses ex-dirigeants.

Mediapart a ensuite affirmé que plusieurs personnalités de gauche avaient été dénigrées dans des contenus mis en ligne par une autre structure financée par le fonds, Reconstruire le commun, qui a obtenu 330 000 euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.