Législatives anticipées : ce "plan Matignon" préparé depuis des mois par le Rassemblement national pour gagner les élections

Cette liste de candidats pour les législatives, dans les 577 circonscriptions du pays, était prévue au cas où une dissolution de l'Assemblée nationale interviendrait.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Jordan Bardella, président du Rassemblement national, le 9 juin 2024 à Paris. (JULIEN DE ROSA / AFP)

Une dissolution surprise et un branle-bas de combat dans les partis politiques qui doivent préparer les élections législatives en trois semaines. La première étape concerne les investitures, puisque les candidats doivent se déclarer a priori d'ici vendredi 14 juin. Le Rassemblement national, qui est dans les starting-blocks, peut s'appuyer sur un plan préparé depuis des mois dans l'ombre : le "plan Matignon".

Le directeur général Gilles Pennelle et Philippe Olivier, l'un des plus proches conseillers de Marine Le Pen, ont tous deux travaillé sur ce document. Il s'agit d'une liste des candidats pour les législatives dans les 577 circonscriptions du pays, prévue au cas où une dissolution interviendrait.

Sur cette liste figurent bien sûr les députés sortants, des personnes qui ont déjà été candidats en 2022 et des nouvelles têtes qui ont été sélectionnées et auditionnées ces derniers mois. Le fichier est donc constitué de noms, de CV et même de photos déjà faites pour les futurs tracts de campagne. Mais il y a quelques trous dans la raquette : il manque des noms dans les circonscriptions qui ne sont pas gagnables, avoue un cadre du parti à franceinfo.

Les candidats appelés à aller sur le terrain

Le RN est donc en train d'activer ce "plan Matignon". D'abord, il faut s'assurer que tous les candidats qui ont été ciblés sont bien toujours partants aujourd'hui pour se lancer dans l'aventure. La mission a été confiée dimanche soir aux délégués départementaux via une visioconférence organisée par Jordan Bardella. Une réunion du bureau exécutif du RN a aussi eu lieu jusqu'à une heure du matin pour faire le point sur ce "plan Matignon" et pour missionner les cadres du parti, chacun à sa tâche, par exemple pour organiser un meeting de campagne ou pour des détails logistiques comme la commande de papier pour les tracts, les affiches et les bulletins de vote.

Un nouveau point était en cours à midi au siège du RN, mais les candidats sont appelés à aller sur le terrain dès maintenant. Une candidate de l'île de La Réunion présente dimanche à la soirée électorale, qui devait rester plusieurs jours en métropole, reprend l'avion dès lundi pour labourer le terrain, forte des résultats du RN sur son île : plus de 30% des voix aux européennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.