Cet article date de plus de dix ans.

Pacte avec DSK : Royal accuse Aubry d'avoir menti

Ségolène Royal a affirmé mardi à Limoges (Haute-Vienne) que Martine Aubry "n'avait pas dit la vérité" sur son pacte avec Dominique Strauss-Kahn avant la primaire PS, pacte confirmé dimanche soir par DSK lui-même
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ségolène Royal à Limoges, le 20 septembre 2011. (PHOTO THIERRY ZOCCOLAN)

Ségolène Royal a affirmé mardi à Limoges (Haute-Vienne) que Martine Aubry "n'avait pas dit la vérité" sur son pacte avec Dominique Strauss-Kahn avant la primaire PS, pacte confirmé dimanche soir par DSK lui-même

"Les Français qui ont déjà beaucoup été trompés depuis cinq ans méritent la vérité et veulent des responsables politiques intègres, qui ne leur mentent pas", a déclaré la candidate aux primaires socialistes. "Moi je crois que la politique, c'est de la vérité, c'est de la transparence, c'est ne pas mentir et ne pas tricher", a-t-elle souligné se posant en "garante de la morale publique".

"Selon moi, la politique doit se garder de tricher ou de mentir. Dans cette affaire, les Français jugeront sur pièces", a poursuivi Mme Royal .

Plus tard, sur France 3 Limousin, la présidente de Poitou-Charentes a réitéré : "Quand DSK dit qu'il y avait un pacte et que Martine a juré ses grands dieux qu'il n'y avait jamais eu ce pacte, en effet il y a un certain arrangement avec la vérité qui ne correspond pas, je crois, à ce qu'attendent les Français de leurs responsables politiques".

Voir la déclaration de Ségolène Royal sur le plateau de France 3 Limoges

Voir la video

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.