Législatives 2022 : le bilan du premier tour

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Législatives 2022 : le bilan du premier tour
France 3
Article rédigé par
O. Poncelet - France 3
France Télévisions

Dimanche 12 juin, le premier tour des élections législatives a remodelé le paysage politique français.

Le duel tant attendu entre le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, la Nupes, et la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron devrait bien avoir lieu au second tour des élections législatives, dimanche 19 juin. À l’issue du premier tour, les projections annoncent une majorité pour Ensemble ! avec 255 à 296 sièges potentiels. La Nupes peut quant à elle espérer entre 150 et 190 députés, bien que ce chiffre soit fortement contesté par la coalition de gauche.

Un duel entre ces deux forces au deuxième tour

La confrontation entre la Nupes et Ensemble ! est désormais actée : dans 272 circonscriptions, le duel sera une confrontation directe entre les candidats de ces deux mouvements. Il y aura également huit triangulaires avec trois candidats au second tour. Pour les autres partis, c’est plus difficile. Les Républicains peuvent espérer entre 50 à 80 sièges alors que le Rassemblement national peut obtenir son propre groupe, car il devrait obtenir entre 20 et 45 sièges.

Parmi Nos sources 

Pour ce sujet sur les résultats des législatives, nous avons consulté les résultats publiés par le ministère de l’Intérieur ainsi que les publications sur les réseaux sociaux des responsables de la NUPES (sur tweeter en particulier). Nous avons ensuite sollicité les services du ministre de l’Intérieur pour obtenir une réponse, qui nous a été envoyée par écrit (SMS) ; la voici dans son intégralité :

1. C’est la direction de campagne de Nupes qui, par un mail adressé au ministère de l’Intérieur le 8 juin 2022, a listé l’ensemble des candidats à qui il conviendra d’attribuer la nuance "Nupes". Dans cette liste pourtant très complète ne figurait aucun candidat outre mer. Ces candidats ne figurent pas non plus sur leur site officiel https://nupes-2022.fr/les-candidats/

2. Par ailleurs, au-delà de cela, 3 candidats initialement investis par la Nupes mais qui avaient déclaré vouloir renoncer à cette investituture ont été comptabilisés en divers gauche. Il s’agit de Hervé SAULIGNAC dans la 1re circonscription de l’Ardèche, Dominique POTIER dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle, et Joël AVIRAGNET dans la 8e circonscription de Haute-Garonne.

3. Il en est de même pour la majorité présidentielle. Damien Abad, dont on peut légitimement penser qu’il est soutenu par "Ensemble", est comptabilisé en Divers Droite. C’est aussi le cas de Dominica MICHEL, candidate DIV à Saint-Pierre et Miquelon et Marie-Luce Penchard en Martinique, soutenue par la majorité mais nuancée DVC.

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.