Route des chicanes libérée à NDDL : "Nous passons d'une phase de résistance à une phase de reconstruction" explique la principale association d'opposants

Après l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dames-des-Landes (Loire-Atlantique), l'Acipa, l'association historique d'opposants, a expliqué samedi sur franceinfo adopter une "phase de reconstruction".

Julien Durand, le porte-parole de l\'Acipa, le 17 janvier 2018 à Notre-Dame-des-Landes.
Julien Durand, le porte-parole de l'Acipa, le 17 janvier 2018 à Notre-Dame-des-Landes. (LOIC VENANCE / AFP)

Les opposants "historiques" à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes s'engagent à libérer dès lundi 22 janvier la D281, surnommée "route des chicanes", qui permet d'accéder à la ZAD. L'Acipa passe "d'une phase de résistance à une phase de reconstruction", a annoncé samedi 20 janvier sur franceinfo le porte-parole, Julien Durand. 

"Le projet étant abandonné, il n'y avait plus de prétexte à ce que cette route départementale ne retrouve pas sa vocation antérieure, a ajouté ce producteur laitier à la retraite et l'un des leaders de la lutte. Ce serait quand même malvenu de ne pas jouer la carte de l'apaisement".

Lundi 22 janvier, 10h

La D281 "va être nettoyée des obstacles" et la circulation se fera "à 30 km/h", a indiqué le porte-parole de l'Acipa. "On va commencer le travail de nettoyage lundi à 10h, on continuera mardi et éventuellement mercredi si nous n'avons pas terminé, et après, ce sont les services de la préfecture qui feront la vérification" a conclu Julien Durand.