REPLAY. "Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sera abandonné" : regardez le discours du Premier ministre Edouard Philippe

Le Premier ministre a donné "jusqu'au printemps" aux occupants de la ZAD, la "zone à défendre", pour évacuer les lieux.

Il n'y avait vraiment plus de suspense. "Les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes", a déclaré le Premier ministre, Edouard Philippe, mercredi 17 janvier, quelques minutes après l'annonce de cette information par les élus locaux. Le projet "sera donc abandonné", a confirmé le chef du gouvernement, précisant que "les terres" sur lesquelles le projet devait être édifié ne seront pas gardées par l'Etat.

>> Suivez en direct les réactions à l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Mais ces terres sont aujourd'hui occupées, depuis de nombreuses années, par des opposants au projet. "Nous mettrons fin à la zone de non-droit" sur le site, a assuré Edouard Philippe. Le Premier ministre a donné "jusqu'au printemps" aux occupants de la ZAD, la "zone à défendre", pour évacuer les lieux, sinon "ils seront expulsés".

Le Premier ministre, Edouard Philippe, s\'exprime sur le projet d\'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 17 janvier 2018.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, s'exprime sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 17 janvier 2018. (FRANCEINFO)