Notre-Dames-des-Landes : le deuxième round a commencé

Un mois après la première opération, le démantèlement de la ZAD a repris à Notre-Dame-des-Landes. Les forces de l’ordre étaient présentes en nombre, mais les tensions étaient plus faibles.

Voir la vidéo

Le deuxième round du démantèlement de la ZAD a été lancé ce jeudi 17 mai par les gendarmes. Après une pause pour valider les dossiers d’exploitation agricole jugés viables, les opérations d’expulsions ont repris. Les forces de l’ordre ont été appelées en renfort avec beaucoup moins de tensions. Dès l’aube, les gendarmes ont lancé les grenades et gaz lacrymogènes. 1.500 étaient sur place pour faire face aux zadistes qui tentaient de se replier face aux sommations des gendarmes à l’aide de boucliers.

Lieux repris

En fin de matinée, tous les lieux de vie avaient été repris par les gendarmes. Les pelleteuses sont entrées en action pour détruire les squats qui étaient sur la zone illégalement. Les zadistes ne comprennent pas : "Nous on défend un territoire divers et cohérent, et en attaquant ces lieux, c’est l’ensemble du projet collectif qu’on attaque et l’ensemble de la vie rurale qui se développe sur ces lieux", déplore une zadiste. L’opération devrait être terminée dans 48h.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des zadistes font face aux gendarmes à Notre-Dame-des-Landes, le 12 avril.
Des zadistes font face aux gendarmes à Notre-Dame-des-Landes, le 12 avril. (FRED TANNEAU / AFP)