Notre-Dame-des-Landes : les zadistes se réjouissent

Après l'annonce de l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ce 17 janvier, les habitants de la ZAD se réjouissent en attendant de négocier leur départ.

France 3

Les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) laissent éclater leur joie ce 17 janvier. Le projet est enterré, comme l'a annoncé Édouard Philippe. Pour eux, la ZAD est sauvée. Cette décision met un terme à des années de lutte. Pour certains, une page se tourne. Le gouvernement a donné jusqu'au printemps, fin de la trêve hivernale, pour que les occupants illégaux quittent la ZAD.

Quelles conditions d'évacuation ?

Pour les pionniers de la résistance, rien ne se fera sans négociations. Claude, arrivé à Notre-Dame-des-Landes il y a cinq ans, ne souhaite pas quitter sa maison même s'il déclare être prêt à partir s'il y est contraint. Le site compte aujourd'hui 95 constructions illégales. Les zadistes se sont engagés à libérer toutes les routes d'accès en priorité. Mais d'abord, l'heure est à la fête, la victoire se savoure en chanson et en musique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Annonce de l\'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes dans la ZAD, le 17 janvier 2018.
Annonce de l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes dans la ZAD, le 17 janvier 2018. (LOIC VENANCE / AFP)