Notre-Dame-des-Landes : les opposants à l'aéroport misent beaucoup sur Hulot

Un médiateur va intervenir sur le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Nicolas Hulot reste opposé au projet. Les zadistes reprennent espoir ce dimanche 21 mai.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La route de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) est toujours pavée d'obstacles. Et l'annonce d'un médiateur par le nouveau gouvernement ne suffit pas à convaincre les habitants de la ZAD (zone à défendre). "Je serai convaincu le jour où je verrai un papier signé du chef de l'État qui dira que le projet est abandonné", explique Mickael Lamory. "Si, en revanche, derrière cette médiation, il y a une ouverture possible à imaginer l'abandon de l'aéroport, ça peut aller vers quelque chose d'intéressant", ajoute Camille, un autre habitant de la ZAD.

Hulot attendu au tournant

Ce dimanche, ils ont ouvert les portes de la ZAD aux sympathisants anti-aéroport. Difficile de prédire l'avenir que leur réserve Nicolas Hulot. Certains croient au soutien du ministre de la Transition écologique et solidaire pour leur cause, d'autres beaucoup moins. Marcel Thébault, exploitant agricole, veut croire que les choses vont changer avec Nicolas Hulot. Le gouvernement s'est donné six mois pour trancher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot, lors de la campagne à la primaire écologiste, le 9 juillet 2011 à Nantes (Loire-Atlantique) 
Nicolas Hulot, lors de la campagne à la primaire écologiste, le 9 juillet 2011 à Nantes (Loire-Atlantique)  (SALOM-GOMIS SEBASTIEN / SIPA)