Notre-Dame-des-Landes : les conclusions des experts

Pour trancher définitivement la question de la construction ou non d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), Emmanuel Macron a commandé un rapport à des médiateurs. Ce rapport vient d'être présenté et apporte quelques éléments de réponse sans définitivement trancher. 

FRANCE 2

Le rapport des médiateurs ne constitue pas une réponse définitive, mais apporte de nouveaux éléments. Faut-il construire un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, à 20 kilomètres de Nantes (Loire-Atlantique), ou faut-il agrandir celui qui fonctionne déjà, au sud de la ville ? Pour une capacité de 9 millions de voyageurs par an, l'agrandissement de l'aéroport de Nantes couterait entre 415 et 545 millions d'euros, soit beaucoup moins que les 992 millions de Notre-Dame-des-Landes. Mais les travaux de l'aéroport de Nantes entraineraient une fermeture de 9 semaines et donc une perte de 35 millions d'euros.

Nuisances sonores et environnement

En ce qui concerne le bruit, les mêmes zones seraient exposées en cas d'agrandissement de l'aéroport qu'à l'heure actuelle et l'intensité du bruit n'augmenterait pas. En revanche, en cas de construction d'un nouvel aéroport, la population nantaise serait débarrassée des nuisances sonores. L'agrandissement de l'aéroport de Nantes entrainerait l'émission de 1660 kilotonnes de CO2, Notre-Dame-des-Landes 1850. Toujours selon le rapport, un aéroport plus grand à Nantes n'aurait pas de conséquences sur les populations d'oiseaux protégés qui vivent aux abords des pistes. Notre-Dame-des-Landes, elle, verrait disparaitre 1200 hectares de bocage et de prairies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mobilisation d\'opposants au projet d\'aéroport de Notre Dame des Landes, formant une chaîne humaine, sur un des champs du site, le 25 juin 2006. 
Mobilisation d'opposants au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes, formant une chaîne humaine, sur un des champs du site, le 25 juin 2006.  (ALAIN JOCARD / AFP)