VIDEO. Notre-Dame-des-Landes : quels scénarios pour l'évacuation des zadistes ?

Le gouvernement compte respecter la trêve hivernale et laisse aux zadistes jusqu'à la fin du mois de mars pour évacuer. D'ici là, d'autres solutions pourraient être envisagées.

Voir la vidéo
France 2

Les zadistes auront "jusqu'à la fin de la trêve hivernale" pour évacuer Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Le Premier ministre Edouard Philippe, qui a annoncé l'abandon du projet d'aéroport mercredi 17 janvier, leur a laissé jusqu'au 30 mars pour quitter les lieux. Quelque 150 personnes vivent dans 95 squats illégaux sur le site.

À priori, selon le Premier ministre, ils devront tous partir. Au sein de la majorité, certains penchent toutefois pour un examen au cas par cas, à l'image du plateau du Larzac occupé en 1981. A l'époque, 6000 hectares avaient été laissés en gestion collective aux agriculteurs, sans aucune expulsion.

Pour l'instant, a priorité du gouvernement est le dégagement des accès à la zone. Les zadistes ont promis de déblayer eux-mêmes les routes qui traversent le site, en dégageant tout ce qui obstrue les voie. Si ce n'est pas fait, les gendarmes sont prêts à intervenir dès le jeudi 18 janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
La zone d\'aménagement différé sur quatre communes dont Notre-Dame-des-Landes est devenue une zone à défendre. 
La zone d'aménagement différé sur quatre communes dont Notre-Dame-des-Landes est devenue une zone à défendre.  (MAXPPP)