Cet article date de plus de quatre ans.

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement renonce au projet d'aéroport

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement renonce au projet d'aéroport
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier ministre enterre le projet de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ce 17 janvier. Il fait le choix d'une extension des aéroports de Nantes et de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Lorsqu'il arrive au pupitre ce mercredi 17 janvier, la nouvelle a déjà été ébruitée à Nantes (Loire-Atlantique), Édouard Philippe l'officialise alors. "Le projet de Notre-Dame-des-Landes sera donc abandonné", a-t-il déclaré solennellement. Le sort des 1 600 hectares de bocage prévus pour l'aéroport est donc tranché. Pour le Premier ministre, il s'agit maintenant de procéder à l'évacuation de la ZAD et de rendre les terres agricoles à leurs propriétaires.

Un choix d'apaisement pour Édouard Philippe

Pour compenser l'abandon du projet, Édouard Philippe promet à la région le réaménagement de l'aéroport de Nantes et la modernisation de celui de Rennes (Ille-et-Vilaine). Cette annonce met un terme à plusieurs semaines de consultations. Édouard Philippe, accompagné de Nicolas Hulot, avait reçu tous les acteurs du dossier à Matignon. Ce matin, il a défendu le choix du gouvernement. Un choix d'apaisement, selon lui, et une décision irrévocable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.