Notre-Dame-des-Landes : le coût de l'abandon sera négocié avec Vinci

L'abandon d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes aura un coût financier. L’Etat pourrait indemniser le groupe Vinci à hauteur de 350 millions d'euros. Il veut négocier pour réduire la facture.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

S'il avait été construit, l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes aurait coûté 730 millions d'euros. La solution alternative est moins coûteuse : 460 millions d'euros pour l'aménagement de l'aéroport de Nantes (Loire-Atlantique), soit une économie de 260 millions. Mais il reste une inconnue : l'indemnisation de Vinci, qui devait construire et exploiter le nouvel aéroport. L'annulation du contrat pourrait coûter jusqu'à 350 millions d'euros.

Les négociations démarrent "sans délai"

Ce mercredi 17 janvier, le Premier ministre a annoncé des discussions "sans délai" avec le concessionnaire. "Cette discussion sera menée avec le souci de respecter le droit et de préserver les intérêts de l'État", a déclaré Édouard Philippe ce soir. L'État devra indiquer si Vinci conserve la concession de l'aéroport de Nantes-Atlantique ou s'il lance un nouvel appel d'offres. Les négociations risquent de durer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe et Nicolas Hulot, après le conseil des ministres, le 17 janvier 2017, au palais de l\'Elysée, à Paris.
Edouard Philippe et Nicolas Hulot, après le conseil des ministres, le 17 janvier 2017, au palais de l'Elysée, à Paris. (CHARLES PLATIAU / POOL)