Notre-Dame-des-Landes : le combat perdure

Trois ans après les affrontements entre zadistes et les forces de l'ordre, la reprise des travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes attire la colère des opposants.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les bulldozers vont revenir à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Le gouvernement a confirmé que le chantier de l'aéroport va reprendre. Les opposants n'ont presque plus de recours. Une équipe de France 2 s'est rendue sur place. La Zone à défendre (Zad) semble calme. Mais les occupants sont bien là, à l'image de cet homme qui voyage à travers l'Europe depuis 50 ans et qui s'est installé ici en 2010. "C'est le fort de la résistance, on en a pour 20 ans encore ici", estime-t-il.

Une vie organisée

Les zadistes n'ont pas l'intention de partir. Ils utilisent une ancienne ferme comme quartier général. Ils ont même organisé une vie de village, et font eux-mêmes leur nourriture. Beaucoup ne sont pas des gens de la région, mais plutôt qui défendent certaines valeurs. Ils reconnaissent que leur union ne se limite plus au projet d'aéroport. Mais leur présence ne plaît pas forcément aux habitants des communes alentour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des opposants au projet occupent le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 8 novembre 2014.
Des opposants au projet occupent le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 8 novembre 2014. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)