Cet article date de plus de trois ans.

Notre-Dame-des-Landes : ce que révèle le rapport des experts

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Notre-Dame-des-Landes : ce que révèle le rapport des experts
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Avant de prendre une décision définitive au sujet de la construction ou non de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), Emmanuel Macron a commandé un rapport à des experts. Ce rapport vient d'être présenté, Anne Bourse nous en livre les grandes lignes.

Le rapport d'expertise commandé par Emmanuel Macron au sujet du projet de construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) a été présenté au premier ministre ce mercredi 13 décembre. En direct de Matignon, Anne Bourse revient en détail sur ce rapport. "On pourrait dire qu'il s'agit là d'un rapport de plus, mais celui-ci est supposé être le dernier. Emmanuel Macron s'est donné un peu de temps en commandant cette nouvelle étude à son élection. Ce rapport détaille les points positifs et négatifs de chacune des solutions, à savoir l'agrandissement de l'aéroport de Nantes ou la construction d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, précise-t-elle. Le rapport établit aussi le coût de chacune des solutions, à savoir 500 millions d'euros pour l'aménagement de l'un, 1 milliard pour la construction de l'autre." 

Une décision définitive en janvier

Quelle que soit la décision prise, prévue pour le mois de janvier, elle suscitera de très vives tensions. La journaliste ajoute : "A l'Élysée comme à Matignon, on s'accorde à dire qu'il n'y a pas de bonne solution tant le débat s'est radicalisé au cours de ces dernières années. Il faudra aussi faire face à l'évacuation de la ZAD. Respect de l'environnement, respect du referendum, préservation des intérêts économiques ; l'équation est complexe pour le chef de l'État. Cette décision sera probablement l'un des grands moments de son quinquennat."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Notre-Dame-des-Landes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.