Notre-Dame-de-Landes : les routes dégagées ?

Sur la Zad de Notre-Dame-de-Landes (Loire-Atlantique), c'est le début de la fin pour la "route des chicanes".

FRANCE 2

À chaque extrémité de la D281, les zadistes montent la garde et installent des barrages filtrants qui ne laissent passer ni riverains ni journalistes. Impossible d'assister au déblayage de la route, mais une chose est sûre, ils sont une centaine à y participer, dont notamment des agriculteurs des alentours qui viennent avec leurs tracteurs et leur bennes.

Beaucoup de travail

Mais il y a aussi les militants contre l'aéroport, qui eux sont équipés de pelles, de râteaux et de brouettes. "Le gouvernement a fait un geste énorme, à nous de montrer maintenant que l'on marche dans le bon sens", explique un Zadiste. Des images filmées dimanche donnent une idée du travail à accomplir, car de part et d'autre de la route, les trous sont béants, des épaves de voitures traînent et des constructions de parfois plusieurs mètres de haut ont été érigées avec les moyens du bord.

Le JT
Les autres sujets du JT
La route départementale RD 281, surnommée la \"route des chicanes\", à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 17 janvier 2018.
La route départementale RD 281, surnommée la "route des chicanes", à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 17 janvier 2018. (MAXPPP)