NDDL : la situation s'enlise

En direct de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le journaliste de France 2 Clément Le Goff fait le point sur la situation ce dimanche 15 avril.

Voir la vidéo
France 2

Une semaine après le début des opérations d'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlnatique), la situation est toujours très tendue sur place. "Ce soir, on peut très clairement parler d'enlisement, voire de bourbier pour les 2 500 gendarmes mobiles", rapporte le journaliste de France 2 Clément Le Goff. Lundi matin, lors du début des opérations, les gendarmes avaient face à eux une centaine de zadistes, aujourd'hui, ils sont plus de six fois plus. Des centaines de personnes ont défilé ce dimanche 15 avril à Notre-Dame-des-Landes en soutien aux expulsés.

De nombreux blessés

Ce soir, les affrontements entre occupants de la ZAD et forces de l'ordre continuent. "On compte 61 blessés côté gendarmes, des centaines côté zadistes, et on voit mal ce soir comment la question de la ZAD pourra être réglée", conclut l'envoyé spécial de France 2, en direct de Notre-Dame-des-Landes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un opposant fait face aux gendarmes mobiles sur la ZAD, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 10 avril 2018.
Un opposant fait face aux gendarmes mobiles sur la ZAD, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 10 avril 2018. (LOIC VENANCE / AFP)