DIRECT. Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement et le groupe Vinci ont convenu d’aboutir rapidement à un accord d'indemnisation

Le gouvernement a décidé de renoncer au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et de choisir l'alternative d'un réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes.

Des militants célèbrent la décision du gouvernement d\'abandonner le projet d\'aéroport, le 17 janvier 2018, sur la ZAD à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).
Des militants célèbrent la décision du gouvernement d'abandonner le projet d'aéroport, le 17 janvier 2018, sur la ZAD à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). (LOIC VENANCE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le gouvernement et le groupe Vinci, qui devait construire et exploiter l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ont convenu jeudi 18 janvier de "poursuivre les discussions afin d’aboutir rapidement" à un accord d'indemnisation suite à l'abandon du projet. Xavier Huillard, le PDG de Vinci, était reçu jeudi après-midi à Bercy par Bruno le Maire, le ministre de l'Economie, et Elisabeth Borne, la ministre des Transports, afin d’entamer les discussions "nécessaires pour tirer les conséquences" de la décision prise mercredi par le gouvernement.

La presse salue la décision. "Il y a des projets qu'il faut savoir abandonner", estime La Croix, qui évoque une "décision raisonnable". Laurent Joffrin, de Libération, voit dans cette décision : "un sage atterrissage".

"Déni de démocratie". Comme plusieurs élus de sa région, Jean-Marc Ayrault dénonce la décision. "C'est une faille dans la relation de confiance entre le gouvernement et notre région", estime l'ancien premier ministre

Les Français approuvent. Près de trois quarts d'entre eux (74%) sont "favorables" à la décision du gouvernement, selon un sondage Elabe. La proportion monte même à 78%, selon un autre sondage Harris Interactive.

Des questions à régler. Le gouvernement va devoir régler les questions sur l'avenir de la ZAD, dont les occupants devront être évacués fin mars. Les routes d'accès seront libérées "d'ici la fin de semaine prochaine", a déjà annoncé sur CNews le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NDDL

23h25 : "On a une dette à l'égard des zadistes."


Interrogé sur LCI ce soir, Jean-Luc Mélenchon estime que l'expulsion des occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes n'avait pas de sens. Selon le député, le projet d'aéroport n'aurait pas été abandonné sans eux.

19h56 : Nos journalistes Catherine Fournier et Margaux Duguet ont interrogé des forces de l'ordre pour savoir comment elles se préparaient à évacuer la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. "Tout le monde sait que c'est une opération importante politiquement", estime notamment un haut gradé de la gendarmerie. Le reportage est à lire ici.




Des gendarmes tentent d\'empêcher des zadistes d\'occuper les lieux à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 8 février 2013.

(ALAIN LE BOT / AFP)

18h52 : Le PDG de Vinci était reçu cet après-midi par Bruno le Maire, le ministre de l'Economie, et Elisabeth Borne, la ministre des Transports. "Le gouvernement s’attachera au respect du droit et à la défense des intérêts de l’Etat" , peut-on lire dans un communiqué.

18h50 : Le gouvernement et le groupe Vinci ont convenu de "poursuivre les discussions afin d’aboutir rapidement" à un accord d'indemnisation suite à l'abandon du projet d'aéroport, a appris franceinfo.

19h22 : Notre-Dame-des-Landes n'est pas le seul projet d'aménagement contesté en France, loin de là. D'autres militants occupent des terres, des bois, des forêts. Au lendemain de l'abandon du projet d'aéroport, nous leur avons demandé ce qu'ils espéraient désormais. L'article est à lire ici.


Une banderole contre le projet de Pierre & Vacances dans la forêt de Chambaran (Isère), le 23 décembre 2014. (MOURAD ALLILI / AFP)

17h09 : "Il y a un coût pour l'Etat. Je souhaite que ce coût soit le plus réduit possible pour le contribuable", a annoncé Bruno Le Maire, avant de recevoir le PDG de Vinci pour évoquer les compensations financières après l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

16h45 : Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé qu'il allait recevoir, cet après-midi, avec la ministre des Transports Elisabeth Borne, le PDG de Vinci, Xavier Huillard. L'objectif : parler de l'indemnisation du groupe de BTP après l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes.

16h02 : Le gouvernement a donné jusqu'au printemps aux opposants au projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour évacuer le bocage nantais, en promettant la "fin de la zone de non-droit". Dans cet article, franceinfo explique comment les forces de l'ordre se préparent à évacuer la ZAD.

Des gendarmes tentent d\'empêcher des zadistes d\'occuper les lieux à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 8 février 2013.(ALAIN LE BOT / AFP)

15h08 : Entre 200 et 400 personnes vivent sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Baba cool, agriculteur ou altermondialiste ... Qui sont les zadistes ?

14h26 : "Si on agrandit la piste, elle arrive au bout de mon jardin !" Ils ne veulent pas d'une extension de l'actuel aéroport de Nantes. Les riverains se mobilisent déjà, comme a pu le constater une de nos journalistes sur place.

13h31 : Une première réunion entre l'Etat et le géant du BTP Vinci, qui devait construire et exploiter l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, s'est tenu hier soir, selon des informations de l'AFP.

12h50 : Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été enterré par le gouvernement. Mais ce choix entraîne de nombreuses questions. Quel sort attend la zone ? Quel développement de l'aéroport existant ? Ou encore, combien va coûter cette décision ? Voici des éléments de réponse.

L\'entrée de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 9 janvier 2018, où un projet d\'aéroport a été annulé par le gouvernement.


(LOIC VENANCE / AFP)

12h47 : Sept Français sur 10 saluent l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-les-Landes, selon un sondage Odoxa Dentsu-Consulting pour franceinfo et Le Figaro. Les détails dans notre article.

11h38 : La préfète de la région Pays-de-la-Loire n'exclut pas des ventes de terrains à des zadistes,"pour faire de l'agriculture, dans un cadre légal", après un examen de leur dossier.

11h35 : Que vont devenir les terrains de Notre-Dame-des-Landes ? "Ils vont revenir à ceux à qui ils appartenaient s'ils souhaitent les reprendre, et à ceux qui veulent les acheter", répond la préfète des Pays-de-la-Loire.

10h53 : Un certain nombre de zadistes ont la volonté de rentrer dans l'état de droit. Il faut laisser du temps à la discussion, à la négociation et à la médiation.#nddl #nantes

10h56 : La préfète de la région Pays-de-la-Loire écarte la piste d'un scénario type Larzac à Notre-Dame-des-Landes. "L'Etat ne gardera pas les terres", martèle-t-elle.

10h46 : "On est des passeurs de terres et l'agriculture doit continuer, on va continuer d'élever nos vaches à Notre-Dame-des-Landes."

Cet opposant historique au projet d'aéroport milite désormais pour un scénario type Larzac, où l'Etat est propriétaire des terres gérées par un collectif d'agriculteurs.

09h12 : "Des discussions vont s'engager sans délai avec Vinci pour tirer toutes les conséquences de la nouvelle situation."


Sur franceinfo, la ministre des Transports se dit "confiante sur le fait qu'on trouvera une bonne solution pour l'Etat" après l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes.

08h21 : La démocratie est morte hier...Il ne sert plus d'aller aux urnes, il suffit de bloquer une zone pour imposer son point de vue à la majorité....

08h21 : Désolé, mais le courage aurait été de ne pas laisser les Zadistes hors-la-loi l'emporter et se réjouir aujourd'hui !

08h21 : Bonjour, moi je suis satisfait, chaque fois qu'un bout de nature est préservé contre le béton et même contre les projets agricoles. La planète en a besoin et nous à sa suite. Je suppose aussi que les zadistes installés sur cette nature à préserver devraient partir, considérant que leur action est terminée...

08h21 : Dans les commentaires, le dossier de Notre-Dame-des-Landes ne cesse de vous faire réagir. Voici certains de vos messages.

08h20 : "Moi, je vous dis que cette extension n'aura pas lieu."


Le maire de la commune jouxtant l'aéroport de Nantes-Atlantique promet de "tout faire" pour s'opposer à l'extension de la piste actuelle.

08h15 : A Saint-Aignan-Grandlieu, commune située à proximité de l'aéroport actuel de Nantes, l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes a été accueilli par des larmes et de la colère.





(FRANCE 2)

08h06 : "Ça ne peut pas tarder, ce sera (fait) d'ici la fin de la semaine prochaine."

Alors que les zadistes ont accepté de libérer les routes, Gérard Collomb dit vouloir procéder "par la discussion et la négociation". Il rêve même de voir les accès rouverts dès ce week-end.

08h01 : Selon le ministre de l'Intérieur, la décision d'abandonner le projet d'aéroport a été prise "lundi" par Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

07h57 : Sur CNews, Gérard Collomb chiffre à "quelques milliers" le nombre de forces de l'ordre nécessaires pour évacuer le site de Notre-Dame-des-Landes.

08h00 : Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, annonce que les routes d'accès au site de Notre-Dame-des-Landes seront libérées "d'ici à la fin de la semaine prochaine".

08h08 : De son côté, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports estime que, dans un contexte de réchauffement climatique, "il faut que, pour les dessertes de l'intérieur ou courtes, l'aérien cède la place au ferroviaire".

08h08 : "Si aujourd'hui, on s'est soumis à la loi des zadistes, qu'en sera-t-il demain avec les riverains qui n'accepteront pas l'aménagement de l'aéroport actuel ?"

Sur franceinfo, ce chef d'entreprise regrette l'abandon du projet et redoute que la présence d'une réserve naturelle près de l'aéroport actuel bloque les "aménagements à venir".

07h37 : Selon notre envoyé spécial Clément Le Goff, les zadistes doivent se retrouver en assemblée générale, à 10 heures, pour décider de la marche à suivre après l'annonce de l'abandon du projet d'aéroport.

07h19 : D'autres journaux envisagent déjà la suite des événements, aussi bien à Notre-Dame-des-Landes que du côté de l'aéroport Nantes-Atlantique.




07h15 : Sans surprise, le dossier de Notre-Dame-des-Landes s'impose à la une de la plupart de vos journaux. Certains ont cherché le bon jeu de mots.



07h41 : "On a souvent la dent suffisamment dure pour ne pas souligner le fait que, là, c'est une bonne décision qui est prise."


L'annonce de l'abandon du projet d'aéroport a fait éclater les clivages politiques traditionnels, comme l'analyse notre journaliste Julien Langlet.

07h43 : "Ca y est, c'est fini, on passe à autre chose !" Immersion sous le hangar de "La vache rit", hier soir, à Notre-Dame-des-Landes, où l'on a beaucoup chanté (et bu).




(FRANCEINFO)

07h01 : Notre antenne radio consacre une édition spéciale au dossier de Notre-Dame-des-Landes jusqu'à 8h30, en direct de l'aéroport de Nantes. Vous pouvez l'écouter - et même la regarder - par ici.

06h45 : La soirée a été festive à Notre-Dame-des-Landes, où les opposants ont célébré l'abandon du projet d'aéroport. Nos journalistes Yann Schreiber et Antoine Deiana se sont invités à la fête, voici leur reportage.



(YANN SCHREIBER / RADIO FRANCE)