DIRECT. Notre-Dame-des-Landes : les écologistes déçus des résultats du référendum

Le "oui" au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes l'a emporté.

Des militants opposés au projet de construction de l\'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 26 juin 2016.
Des militants opposés au projet de construction de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 26 juin 2016. (LOIC VENANCE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les habitants de Loire-Atlantique ont massivement dit "oui", dimanche 26 juin, à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ils ont voté à 55,17% pour ce projet controversé.

Les écologistes déçus. "Déception, bien sûr. C'est une défaite, le résultat d'hier, qui est difficile à encaisser. (...) En même temps, ce que je me dis, c'est que l'écologie a encore beaucoup de travail pour convaincre que ce type d'aménagement n'est pas l'avenir de notre pays, n'est pas l'avenir de notre planète", a réagi David Cormand, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, sur France Info. François de Rugy, député de Loire-Atlantique et fondateur du parti Ecologistes !, s'est dit "déçu sur le fond", "mais [il] reconna[ît] ce résultat".

L'exécutif prévient que les travaux commenceront à l'automne. Le Premier ministre, Manuel Valls, a averti que "les personnes qui occupent illégalement le site du nouvel aéroport devront partir d'ici le début des travaux". Selon son entourage, François Hollande "se félicite du succès" de la consultation et promet que "son résultat sera respecté".

Les opposants au projet appellent à la mobilisation. Réunis dans une grange sur le site prévu pour la future infrastructure, ils ont appelé leurs partisans à continuer la lutte, car "le cadre, le processus et le contenu de cette consultation étaient fondamentalement biaisés", selon une déclaration lue à plusieurs voix dans une ambiance combative.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NDDL

22h30 : Vous vous intéressez au référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, mais vous ne savez plus quels articles lire ? Voici trois contenus de francetv info qui vous aident à y voir plus clair :

• Julie Rasplus vous explique ce qu'il va se passer dans les prochains mois après le "oui" au référendum.

• Notre journaliste a aussi rencontré une agricultrice qui vit sur la zone de construction du futur aéroport. Elle explique qu'elle n'a pas d'autre choix que de "continuer".

• Enfin Nicolas Enault a réalisé une carte pour décrypter le vote. On y apprend que les habitants de Notre-Dame-des-Landes et des communes aux alentours ont voté "non" en majorité.

21h30 : Sylvie est agricultrice. Elle est l'une des dernières personnes à vivre sur la zone où doit être construit le futur aéroport nantais. Menacée d'expulsion, elle ne se voit pas partir. Notre journaliste Julie Rasplus l'a rencontrée dans la journée.

Sylvie Thébault fait visiter son exploitation, le 27 juin 2016, près de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), au lendemain de la consultation sur le projet. 

(JULIE RASPLUS / FRANCETV INFO)

19h43 : Les habitants de Loire-Atlantique ont voté à 55,17% pour le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mais ce résultat cache de grandes disparités géographiques dans le département. Pour les comprendre, j'ai interrogé le géographe Bruno Judde de Larivière, professeur aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Des militants opposés à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 26 juin 2016, dans la grange de la Vache Rit à Notre-Dame-des-Landes.


15h30 : Les communes opposées au projet sont aussi celles qui sont les plus proches du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, comme le montre notre carte.


(FRANCETV INFO / CARTODB)

14h16 : Merci au bon sens de Nicolas Hulot face au sectarisme de EELV !!

14h16 : Hulot a des propos censés qui tranchent avec d'autres!

14h16 : Bien dit Nicolas. Il respecte les décisions des votants. C'est devenu un sport de tout contesté. On peut s'en rendre compte avec cette pétition scandaleuse contre le Brexit !!!

14h16 : Dans les commentaires, vous saluez les propos de Nicolas Hulot qui a déclaré : "On ne peut pas demander un référendum et après, sous prétexte que la réponse ne vous va pas, s'opposer à la décision."

13h45 : Notre journaliste Julie Rasplus se trouve dans la ZAD au lendemain du référendum.

12h18 : "On ne peut pas demander un référendum et après, sous prétexte que la réponse ne vous va pas, s'opposer à la décision."

Invité d'Europe 1, Nicolas Hulot commente le référendum sur l'aéroport contesté de Notre-Dame-des-Landes.

10h37 : "Nous sommes nombreux à être opposés à ce projet. Je l'étais quand je n'étais pas ministre, je le suis encore aujourd'hui. Maintenant, ce que j'ai toujours prôné, c'est qu'il y ait des évolutions, y compris qu'on sorte des blocages, cette consultation le permet"

L'ex-dirigeante d'Europe Ecologie-Les Verts est plus optimiste que ses camarades, après le référendum au cours duquel les électeurs ont voté "oui" au futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. "Il faut que de toute façon les choses rentrent dans l'ordre au fur et à mesure", dit-elle.

10h03 : @fidlecteur : Aucune participation minimum n'est requise pour prendre en compte le résultat d'un référendum, selon le Conseil constitutionnel. Rappelons au passage qu'en France, un référendum est une consultation, dont le résultat n'est pas contraignant. Sur Notre-Dame-des-Landes, toutefois, le gouvernement s'est engagé à "faire appliquer le verdict des urnes".

10h00 : Pour le référendum, à partir de combien de votes exprimés prend on en compte ? Car 51% de suffrages exprimés ne me semblent pas assez pour être légitime

09h58 : Nicolas Hulot aussi a réagi au "oui" au référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. "Une bien mauvaise nouvelle", selon lui.

08h34 : Au tour de l'écologiste Cécile Duflot, invitée de France Inter, de revenir sur le "oui" au transfert de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

08h06 : David Cormand, le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, était l'invité de France info, ce matin. Il estime que "le débat n'est pas clos" dans le dossier Notre-Dame-des-Landes.

07h56 : "Les personnes qui occupent illégalement le site du nouvel aéroport devront partir d'ici le début des travaux"

Pour le Premier ministre, "la démocratie a parlé" et les zadistes doivent quitter le site prévu pour la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

06h20 : Après les résultats, militants écologistes, agriculteurs menacés d'expulsion ou zadistes ont convergé, dans une ambiance bon enfant, vers leur QG : la grange "La Vache rit". Ils sont bien décidés à "ne rien lâcher". Reportage.




(LOIC VENANCE / AFP)