Notre-Dames-des-Landes : entre 12 800 et 40 000 personnes ont manifesté contre le projet d'aéroport

Cette nouvelle journée de protestation, décidée après la victoire du "oui" au référendum sur le futur aéroport, se poursuivra dimanche.

Des opposants à l\'aéroport de Notre-Dame-des-Landes manifestent dans le bocage nantais en Loire-Atlantique, samedi 8 octobre 2016.
Des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes manifestent dans le bocage nantais en Loire-Atlantique, samedi 8 octobre 2016. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Rassemblement "massif" à Notre-Dame-des-Landes. Entre 12 800 personnes selon la préfecture et plus de 40 000 selon les organisateurs manifestent samedi 8 octobre contre le projet d'aéroport dans le bocage nantais. Ils disent vouloir répondre à la menace d'évacuation par les forces de l'ordre de la Zad et de ses occupants illégaux.

Plusieurs milliers de manifestants sur place. Peu après 10 heures, trois cortèges se sont ébranlés à travers la Zad (zone à défendre), dans une ambiance bon enfant. "On sera des milliers et des milliers", avait prédit Dominique Fresneau, co-président de l'Acipa, l'une des principales associations opposées au projet.

Un week-end de mobilisation prévu depuis juillet. Cette nouvelle journée de protestation, décidée après la victoire du "oui" au référendum sur le futur aéroport, se poursuivra dimanche. Elle vise à "empêcher toute agression contre la Zad" et à "mettre des bâtons dans les roues du projet".

Des travaux promis pour l'automne. En suspens depuis l'automne 2012, les travaux peuvent officiellement démarrer depuis la publication des derniers arrêtés préfectoraux. Manuel Valls avait promis de faire appliquer le verdict du référendum, en engageant les travaux dès l'automne 2016.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NDDL

19h19 : Une voiture de France 3 Pays-de-la-Loire a été attaquée en marge de la manifestation contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. Des vitres ont été brisées à coup de barre de fer.

17h18 : "On ne peut à la fois signer un accord à Paris qui s'engage à lutter contre le dérèglement climatique, dire que la catastrophe écologique nous menace et bétonner un bocage humide comme Notre-Dame-des-Landes."

Cécile Duflot a souligné sur franceinfo les contradictions du gouvernement en matière d'écologie. Et d'enfoncer le clou sur le manque d'intérêt du projet d'aéroport : "C'est un contre-sens. Les temps ont changé, les décisions ont changé. On ne peut plus s'obstiner sur un projet qui date des années 1960."





(JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

17h01 : La manifestation est entrée dans sa deuxième phase, plus festive et moins politique avec un fest-noz, un concert de Dominique A et une rave-party. Il y en aura donc pour tous les goûts.

16h49 : Forcément, les candidats à la primaire écologiste (Karima Delli, Michèle Rivasi, Yannick Jadot et Cécile Duflot) ont fait le déplacement. Le résultat du premier tour de ce scrutin interne sera connu le 19 octobre.

16h47 : Le planter du bâton, c'était dans Les Bronzés font du ski, et maintenant à Notre-Dame-des-Landes.

15h55 : "Ça serait suicidaire de faire ça. A quelques mois de la présidentielle, il ne faut pas évacuer cette ZAD."

"Je viens en tant que pacifiste. J'essaye de dire au gouvernement, arrêtez ce grand projet. Si vous évacuez la ZAD, il va y avoir de la violence", a-t-elle déclaré sur franceinfo alors qu'elle participe au rassemblement de ce samedi à Notre-Dame-des-Landes.

14h58 : Entre 12 800 personnes selon la préfecture et 40 000 selon les organisateurs manifestent contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

14h49 : Selon les organisateurs, cités par Presse Océan, il y aurait 40 000 personnes à manifester sur la zone. Les discours ont commencé sur la "ZAD", alors que l'on trouve sur place des morceaux d'autres sites contestés comme Andra et Bures.

14h23 : On continue de suivre la grande manifestation du jour sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Des milliers de manifestants, équipés de bâtons, ont érigé une grande barricade.

11h21 : On suit dans ce live la mobilisation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes avec des journalistes sur place. Les manifestants se rassemblent sur la zone.

10h50 : Les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ont rendez-vous aujourd'hui sur le site, dans le bocage nantais, pour une manifestation "massive" en réponse à la menace d'évacuation par les forces de l'ordre de la Zad et de ses occupants illégaux. Ils ont leur chant de ralliement : Le chant des bâtons.

10h34 : "J'espère qu'on pourra engager les travaux avant mai ou juin 2017."

Interrogé pour savoir si Alain Juppé, s'il est élu en 2017, continuera les travaux de l'aéroport contesté de Notre-Dames-des-Landes en Loire-Atlantique, son bras droit a dit espérer sur franceinfo "que l'on pourra engager les travaux avant mai ou juin 2017".