Bure, Roybon... Les autres ZAD de France

 Il y aurait entre 10 à 15 ZAD sur le territoire français. Plusieurs habitants défendent des enjeux écologiques ou agricoles.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) n'est pas la seule zone à défendre (ZAD) de France. À Bure (Meuse), un centre d'enfouissement de déchets nucléaires doit être construit en 2021. C'est le projet CIGEO, pour un coût de 25 milliards d'euros. Les habitants ont été délogés mais ont récupéré les lieux. La ZAD d'une cinquantaine de personnes est baptisée ZIRA, pour Zone d'insoumission à la radioactivité.

10 à 15 zones à défendre sur le territoire

Insoumission aussi à Roybon (Isère), où un Center Parcs de 200 hectares devait naître. Depuis trois ans, quelques zadistes s'y opposent à cause de l'impact écologique : déforestation et menace d'espèces protégées. La justice a suspendu le projet pour le moment. À 30 kilomètres de Paris, Gonesse (Val-d'Oise) et son projet de centre commercial, Europa City. Des terres agricoles seraient détruites, ce que refusent un certain nombre de riverains. C'est une ZAD embryonnaire, car l'occupation des lieux n'est pas permanente. Au total, il y aurait entre 10 et 15 zones à défendre sur l'ensemble du territoire français.

La zone d\'aménagement différé sur quatre communes dont Notre-Dame-des-Landes est devenue une zone à défendre. 
La zone d'aménagement différé sur quatre communes dont Notre-Dame-des-Landes est devenue une zone à défendre.  (MAXPPP)