Politique : 30 % des Français disent "soutenir" ou "éprouver de la sympathie pour" Nicolas Sarkozy

L'ancien président de la République devance de quatre points Marine Le Pen et Ségolène Royal, son ancienne rivale à l'élection présidentielle de 2007.

Nicolas Sarkozy à Roland-Garros, à Auteuil.
Nicolas Sarkozy à Roland-Garros, à Auteuil. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

30 % des Français disent aujourd'hui "soutenir" ou "éprouver de la sympathie pour" Nicolas Sarkozy, selon un sondage Odoxa pour France Inter, L'Express et la presse régionale dont les résultats sont révélés ce mardi. L'ancien chef de l'Etat arrive ainsi en tête des personnalités politiques et devance de quatre points Marine Le Pen et Ségolène Royal, son ancienne rivale à l'élection présidentielle de 2007.

Odoxa explique cette percée de Nicolas Sarkozy par "la conjugaison de deux facteurs" : la retraite politique d'Alain Juppé, désormais au Conseil constitutionnel, longtemps en tête du palmarès et la progression de l'ancien président lui-même, qui gagne deux points. Nicolas Sarkozy obtient 82 % d'opinions favorables chez les sympathisants de droite.

Laurent Wauquiez est 14e, avec 18 % d'adhésion

Les résultats de ce sondage révèlent également, selon Odoxa, la difficulté, à droite comme à gauche, à trouver des successeurs aux responsables politiques "historiques". Ainsi, Laurent Wauquiez, patron des Républicains, est 14e, avec 18 % d'adhésion et, côté socialiste, Olivier Faure est 22e et dernier, avec 8 % d'adhésion.

Cette enquête montre, enfin, le peu d'adhésion recueilli par les candidats en tête de liste pour les élections européennes. François-Xavier Bellamy (LR) est dernier, ex-aequo avec Olivier Faure, tandis que Jordan Bardella (RN) et Raphaël Glucksmann (Place publique et PS) sont à 10 %. Nathalie Loiseau (LREM) gagne quatre points par rapport au mois de mars et atteint 13 % d'adhésion.

Enquête réalisée les 17 et 18 avril auprès d'un échantillon représentatif de 1 003 Français âgés de 18 ans et plus.