Livre : Fabrice Lhomme et Gérard Davet, des auteurs qui secouent la République

Publié
Livre : Fabrice Lhomme et Gérard Davet, des auteurs qui secouent la République
FRANCEINFO
Article rédigé par
J.Gal - franceinfo
France Télévisions

Fabrice Lhomme et Gérard Davet publient "Le traître et le néant" aux éditions Fayard. Un ouvrage qui revient sur le quinquennat d’Emmanuel Macron. Les deux journalistes avaient déjà écrit des livres qui avaient fait grand bruit, cette fois sur Nicolas Sarkozy et François Hollande. 

Lundi 25 octobre, le journaliste Fabrice Lhomme est invité sur le plateau du 23 heures de Franceinfo. Avec son collègue Gérard Davet, ils ont écrit par le passé sur les prédécesseurs d’Emmanuel Macron. Cela a commencé avec Sarko m’a tuer, publié avant l’élection présidentielle de 2012, mais aussi Un président ne devrait pas dire ça au sujet de François Hollande en octobre 2016. Un livre dont on dit qu’il aurait été "un des facteurs de la décision de François Hollande de ne pas se présenter à sa propre succession en 2017", souligne le journaliste de France Télévisions Julien Gal.

Un nouveau livre regroupant des confidences de députés LREM

Fabrice Lhomme et Gérard Davet publient cette fois Le traître et le néant aux éditions Fayard. Un ouvrage dans lequel ils font des révélations importantes comme sur la venue d’Emmanuel Macron au Puy-du-Fou avec Philippe De Villiers en août 2016. Ce dernier explique dans le livre qu’il a jugé cette visite comme "opportuniste de la part du chef de l’État dans le but d’envoyer un message à la droite souverainiste pour pas cher." De leur côté, certains députés LREM font leur mea culpa, à l’image de Pierre Person, élu à la sixième circonscription de Paris qui avoue qu’à leur arrivée à l’Assemblée nationale, ils étaient "arrogants. On considérait que l’Assemblée était une chambre d’enregistrement." Julien Gal conclut en expliquant que dans le livre, des proches du président de la République "disent ne pas avoir compris pourquoi Emmanuel Macron n’a pas réussi à créer un parti solide derrière lui."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.