Les écoutes de Nicolas Sarkozy validées par la justice

Nicolas Sarkozy reste mis en examen, après la validation de ses écoutes. Une équipe de France 2 revient sur cette décision.

Voir la vidéo
France 2

Ce jeudi 7 mai au matin, la justice a jugé légales les écoutes de Nicolas Sarkozy. 15 minutes après la décision, les avocats de l'ancien président ont annoncé immédiatement "former un pourvoi en cassation contre cette décision, qui est d'ailleurs non seulement critiquable au regard du droit, mais également des principes dégagés par la Cour européenne des droits de l'homme".
Par conséquent, Nicolas Sarkozy reste mis en examen pour trafic d'influence, pour corruption et sous la menace d'un procès en correctionnelle.

Le récit

En septembre 2013, dans le cadre d'une enquête sur le présumé financement de sa campagne de 2007 par la Libye, l'ancien chef de l'État est placé sous écoutes. Des conversations téléphoniques avec son avocat, Maître Thierry Herzog, attirent l'attention des enquêteurs.
Nicolas Sarkozy a-t-il facilité la promotion d'un haut magistrat, en échange d'informations sur le dossier Bettencourt, dans lequel il était alors mis en examen ? Ce jeudi, la justice a validé ces écoutes, ne les jugeant pas contraires au droit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de l\'UMP, Nicolas Sarkozy, en meeting le 22 avril 2015, à Nice (Alpes-Maritimes)
Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, en meeting le 22 avril 2015, à Nice (Alpes-Maritimes) (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)