Cet article date de plus de huit ans.

La charge de Fillon contre Sarkozy, une "trahison morale", selon Guaino

L'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy se montre virulent envers l'ex-Premier ministre, dans une interview à "Valeurs actuelles".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le député UMP des Yvelines Henri Guaino à l'Assemblée nationale, le 20 novembre 2012. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

Le vrai-faux retour de Nicolas Sarkozy à l'UMP continue de faire des vagues, une semaine après. Dans un entretien à paraître jeudi 18 juillet dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles, Henri Guaino accuse François Fillon d'avoir commis une "trahison morale" en attaquant Nicolas Sarkozy. Sa "politique de la terre brûlée est un très mauvais calcul", juge l'ancien conseiller spécial du prédécesseur de François Hollande.

François Fillon, candidat déclaré à la primaire à droite pour l'élection présidentielle de 2017, a vivement critiqué le retour politique de l'ex-président lors d'un meeting, le 11 juillet à La Grande-Motte (Hérault), soulignant que l'UMP ne pouvait vivre "congelée dans l'attente d'un homme providentiel". Commentaire d'Henri Guaino : "Ce qu'il a fait n'est pas digne de l'homme d'Etat qu'il a la prétention d'être."

"Son discours contre Nicolas Sarkozy, à La Grande-Motte, est une forme de trahison morale des militants et des sympathisants", estime-t-il. Pour le député UMP des Yvelines, ouvertement hostile à la primaire, "l'échéance présidentielle est encore loin. En attendant, nous devons apprendre à vivre avec nos différences et dans le respect des uns et des autres. Apparemment, c'est difficile pour certains".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nicolas Sarkozy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.