Elections régionales : "Chaque voix que vous donnerez au FN servira à la gauche", martèle Sarkozy

Le président du parti Les Républicains, en campagne pour les élections régionales, poursuit son offensive droitière.

Le président du parti Les Républicains Nicolas Sarkozy le 30 novembre 2015 à Rouen (Seine-Maritime).
Le président du parti Les Républicains Nicolas Sarkozy le 30 novembre 2015 à Rouen (Seine-Maritime). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

C'est la dernière ligne droite pour Nicolas Sarkozy, qui en profite pour porter ses derniers coups à la majorité. Lundi 30 novembre, à six jours du premier tour des élections régionales, le président du parti Les Républicains a estimé lors d'un meeting à Rouen (Seine-Maritime) que "rien n'a été fait" par le gouvernement en matière de sécurité depuis les attentats de janvier.

"Les familles [des victimes des attentats] sont en droit de se tourner vers les responsables et de dire : où a conduit votre attente, cette sorte de démission devant la bien-pensance", a-t-il ajouté.

Favorable à la création de centres de déradicalisation

Nicolas Sarkozy a aussi réclamé la création de centres de déradicalisation. "Pourquoi n'a t-on pas mis en œuvre le délit de consultations de sites jihadistes ?", a-t-il questionné. "Pardon de cette image mais quand on consulte des images de pédophilie, on est un pédophile, quand on consulte des images de jihadistes on est un djihadiste, a-t-il lancé, à moins de démontrer qu'on est un professeur qui fait des recherches."

Nicolas Sarkozy n'a pas non plus oublié les partisans de droite qui seraient tentés par un vote FN, selon un journaliste du Monde.

L'ancien président a ainsi poursuivi son offensive droitière.