Changement de stratégie pour Nicolas Sarkozy

Changement de stratégie dans la politique de Nicolas Sarkozy. En déplacement à Marseille, l'ancien chef de l'État a déclaré qu'il ne voterait pas pour le FN en cas de second tour PS-FN.

France 3

C'est ce qu'on appelle une volte-face pour Nicolas Sarkozy : fini le "ni-ni", ni Front national, ni Front républicain. Il concède qu'en cas de duel entre François Hollande et Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, il voterait François Hollande. Nicolas Sarkozy l'a expliqué lors de son déplacement à Marseille (Bouches-du-Rhône) ce jeudi 27 octobre. À quelques kilomètres de là, Alain Juppé en meeting à Toulon ne manque pas de lui répondre : "je n'ai pas envie d'avoir à choisir entre François Hollande et Marine Le Pen et je ferais tout pour éviter cela", a-t-il déclaré.

Premier changement de cap

En décembre 2015, les consignes de votes pour les élections régionales n'étaient pas si claires : "nous maintiendrons nos listes partout où nous serons en position de les maintenir. Je n'ai rien à voir avec le Front national mais je combats la politique des socialistes", avait expliqué Nicolas Sarkozy. À l'époque Nathalie Kosciusko-Morizet était la seule à contester cette stratégie, ce qui lui avait valu d'être évincée de la direction du parti, mais aujourd'hui elle jubile.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy, le 25 octobre 2016, lors d\'un meeting à Paris.
Nicolas Sarkozy, le 25 octobre 2016, lors d'un meeting à Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)