"Affaire des écoutes" : Nicolas Sarkozy condamné à de la prison ferme, l’ancien président va faire appel

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy condamné à de la prison ferme, l’ancien président va faire appel
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Lundi 1er mars, Nicolas Sarkozy a été condamné par la 32e chambre du tribunal de Paris à trois ans de prison dont un an ferme pour "corruption" et "trafic d’influence". L’ancien président de la République va faire appel.

C’est un séisme politique. Lundi 1er mars, Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison, dont un an ferme, pour "corruption" et "trafic d’influence" dans le cadre de l’affaire dite "des écoutes". La présidente de la 32e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, Christine Mée, a estimé que "les faits sont d’une particulière gravité ayant été commis par un ancien président de la République qui a été le garant de l’indépendance de la justice."

"Tout mon respect et mon affection pour le président Sarkozy"

Jacqueline Laffont, l’avocate de Nicolas Sarkozy, a annoncé que ce dernier allait faire appel. "Il est déterminé, c’est une étape, il est passé à la suivante, il est présumé innocent, il le sait", a-t-elle commenté. En ce qui concerne les réactions politiques, Jordan Bardella (RN) a dénoncé "une République des juges", tandis que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a apporté son soutien à l’ancien président. "Je n’oublie pas tout ce qu’il a apporté à notre pays. Je ne commente pas les décisions de justice, je redis tout le respect et l’affection que j’ai pour le président Sarkozy". La gauche salue une justice équitable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.