Cet article date de plus de sept ans.

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé mobilisent leurs militants

Il souffle comme un air de pré-campagne présidentielle 2017 à droite. Nicolas Sarkozy est attendu ce samedi à la Ferté-Imbault dans le Loir-et-Cher où il participe à la Fête de la violette. Au même moment, Alain Juppé réunira ses partisans à Suresnes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, en février 2015, au conseil national de l'UMP © MAXPPP)

Nicolas Sarkozy sera ce samedi à la Ferté-Imbault dans le Loir-et-Cher. Il participe à la Fête de la violette organisée par la "Droite Forte". Le président du parti "Les Républicains" prononcera un discours vers 13 heures. Au même moment, c'est Alain Juppé qui réunira ses partisans à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, pour un barbecue militant. Mais officiellement, le maire de Bordeaux ne veut pas se lancer trop tôt dans un duel contre Nicolas Sarkozy.

Comme un air de pré-campagne présidentielle à droite ce samedi. Les explications de Yannick Falt, du service politique de France info
écouter

Le camp Juppé évite, pour l'instant, l’affrontement

La consigne est claire dans le camp Juppé : surtout ne pas répondre aux petites phrases de Nicolas Sarkozy, ne pas installer le match trop tôt, se positionner "serait une erreur fondamentale ", justifie un juppéiste, qui ajoute, prosaïque : "De toutes façons, dans le combat de rue, Sarkozy sera toujours plus fort que nous ". Pas d’attaque directe donc. Même le sniper Gilles Boyer, conseiller politique d'Alain Juppé, a été prié de tourner sept fois son pouce avant de tweeter.

Le maire de Bordeaux reste dans son couloir pour l'instant. La présidentielle est dans deux ans, il faut gérer "le faux-plat", explique son équipe. Un travail de soutier, on peaufine notre organisation, on lève des fonds, on drague les parlementaires. Alain Juppé occupe le terrain aussi. Des déplacements discrets, sans meute journalistique.

Labourer sans saturer en attendant d'accélérer sur le programme. Trois livres sont en préparation, sur l'éducation à la rentrée, le régalien en janvier, l'économie en mai, avant un ouvrage plus global en septembre 2016 sur sa vision pour le pays deux mois avant la primaire. Il sera alors temps pour Alain Juppé de lâcher ses coups.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.