Cet article date de plus de neuf ans.

Nicolas Sarkozy déjeune chez les routiers

Le chef de l'Etat s'est rendu dans la Loire ce matin à la rencontre de chauffeurs de poids lourds. Le président de la République a inauguré une nouveau type de déplacement à l'approche de la campagne présidentielle.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Nicolas Sarkozy en visite dans une entreprise de transport routier près de Saint-Etienne (France2)

Le chef de l'Etat s'est rendu dans la Loire ce matin à la rencontre de chauffeurs de poids lourds. Le président de la République a inauguré une nouveau type de déplacement à l'approche de la campagne présidentielle.

Au menu, rôti de veau et gratin dauphinois. Un déjeuner à huis clos, au Champvert, un relais routier près de l'autoroute, au nord de Saint-Etienne. Autour de la table présidentielle, des routiers. "Un déplacement catégoriel", dit-on à l'Elysée. Objectif affiché : avoir des discussions informelles, directes et sans concession entre le chef de l'Etat et la société civile.

D'autres visites de ce type sont d'ailleurs prévues dans les semaines qui viennent. Nicolas Sarkozy va ainsi notamment rencontrer des chauffeurs de taxi et des infirmières pour ce qui s'apparente à une tentative de reconquête d'électorats qui lui ont tourné le dos depuis son élection.

Cette stratégie de communication rappelle celle de Valery Giscard d'Estaing qui avait pris l'habitude d'aller dîner régulièrement chez les Français. En 1974 par exemple, VGE partageait le petit-déjeuner de trois éboueurs.

Quelques minutes avant son repas au relais routier, Nicolas Sarkozy avait visité une société de la région, spécialisée dans le transport d'objets volumineux. Un déplacement "légitime", a t-il insisté rappelant que le secteur représente 400.000 emplois.

Voir la video

"J'aime aller sur le terrain, j'aime aller au contact des gens", a expliqué le chef de l'Etat avant d'ajouter : "Aller à la rencontre des Français, c'est aller à la rencontre de leurs problèmes et de leurs souffrances" et "le président de la République doit aller là où il y a des problèmes".

Voir la video

Nicolas Sarkozy a surtout réactivé son discours sur le "travailler plus", l'un des slogans de sa campagne de 2007. "Votre profession est composée d'hommes et de femmes qui aiment leur travail et qui demandent qu'on les laisse travailler et ce n'est pas si souvent qu'on rencontre des gens comme ça", a t-il lancé.

Compétitivité des entreprises françaises, recul de l'âge de départ en retraite... Comme lors de ces nombreux déplacements en province - deux par semaine depuis plusieurs mois - le locataire de l'Elysée a mis en avant ses réformes pour expliquer pourquoi, , la France est dans une meilleure position que ses voisins pour affronter la crise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.