Nicolas Hulot renonce à la présidentielle de 2017

Attendu dans la présidentielle de 2017, Nicolas Hulot a annoncé qu'il ne serait pas candidat.

FRANCE 2

Une phrase aura suffi."Après mûre réflexion, j'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle". Pourtant, nombreux sont ceux qui voyaient Nicolas Hulot briguer le fauteuil de François Hollande. Mercredi 6 juillet, l'écologiste a mis fin au suspens. Une quarantaine de personnes travaillaient pourtant déjà à un programme.Et les statuts de son association de financement devaient être bientôt déposés.

L'incompréhension des Verts

"Il avait parlé d'un calendrier à l'automne, d'une décision en décembre", s'étonne ainsi Julien Bayou, porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts."Début juillet, c'est une surprise, et c'est d'abord une déception". En 2007, il avait déjà renoncé et en 2011 il avait été battu lors de la primaire par Eva Joly, une défaite douloureuse pour l'écologiste. Cette fois-ci, l'explication serait plus personnelle. "Il a eu peur des horreurs qu'est capable de susciter le combat politique", a indiqué l'ancienne ministre de l'Environnement, Corinne Lepage. Pour Noël Mammère, l'explication est sensiblement la même : "Je ne suis pas sûr que Nicolas Hulot soit prêt à sacrifier une partie de sa vie", a-t-il déclaré.

Le JT
Les autres sujets du JT