Nicolas Hulot, candidat à la primaire d'Europe-Ecologie-Les-Verts, était mardi soir l'invité du 20h de France 2

Dans l'hypothèse d'un duel droite-gauche au second tour de la présidentielle de 2012, il a confirmé qu'il appellerait à voter pour le candidat de gauche."Parce que je pense que la vision que j'ai, l'exigence de mutation, n'est pas compatible avec la logique, ou même le logiciel, de la droite actuelle", a déclaré Nicolas Hulot.

Nicolas Hulot.
Nicolas Hulot. (AFP - Bertrand Guay)

Dans l'hypothèse d'un duel droite-gauche au second tour de la présidentielle de 2012, il a confirmé qu'il appellerait à voter pour le candidat de gauche.

"Parce que je pense que la vision que j'ai, l'exigence de mutation, n'est pas compatible avec la logique, ou même le logiciel, de la droite actuelle", a déclaré Nicolas Hulot.

"Pour autant, a-t-il poursuivi, je demande à la gauche (...) s'ils sont prêts à prendre leur part de responsabilité" dans "cette mutation écologique et sociale".

Refusant de croire à l'idée d'"un homme ou d'une femme providentiel", Nicolas Hulot a expliqué à David Pujadas que son "objectif est de participer à une véritable alternative politique". "Les crises se répètent et s'amplifient.", a-t-il souligné et il y a selon lui "obligation de sortir de l'orthodoxie" en matière écologique et économique notamment.
"Jusqu'à quand va-t-on ajourner la mutation ?", s'est-il demandé.

Questionné sur la suppression de l'ISF et sur le plafonnement des salaires des PDG du secteur public, il s'est prononcé pour le maintien du premier et la mise en place du second afin de "limiter les concentrations de richesses" afin que ni les personnes ni les sociétés ne "s'exonèrent de la solidarité".

Il s'est également dit favorable à l'adoption par les couples homosexuels.

Le résultat de la primaire d'Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV), pour laquelle il sera notamment opposé à l'ex-magistrate Eva Joly, sera connu le 24 juin ou le 9 juillet en cas de second tour.

Le vote s'annonce serré, nombre de militants reprochant à Nicolas Hulot le flou de sa ligne politique.