Si le FN gagne, Nicolas Dupont-Aignan aura "toute sa place" dans la majorité présidentielle, selon David Rachline

Lundi sur franceinfo, David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, a lancé un appel aux électeurs de Nicolas Dupont-Aignan, assurant qu'en cas de victoire, ce dernier aurait "toute sa place" dans la majorité présidentielle.

David Rachline, sénateur-maire FN de Fréjus (Var).
David Rachline, sénateur-maire FN de Fréjus (Var). (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Marine Le Pen s'est qualifiée dimanche pour le second tour de l'élection présidentielle avec 21,43% mais la question des réserves de voix se pose pour l'emporter le 7 mai.

>> CARTE. Election présidentielle : découvrez les résultats du premier tour dans votre commune

Lundi 24 avril sur franceinfo, David Rachline, sénateur-maire FN a lancé un appel aux électeurs de Nicolas Dupont-Aignan qui a réalisé un score de 4,73%.

Un "véritable patriote"

Pour le sénateur-maire FN de Fréjus, "il y a un certain nombre d'idées communes. C'est un véritable patriote, il a défendu des idées courageuses et sans doute ses électeurs sont-ils plus proche des positions de Marine." David Rachline a ajouté que si Marine Le Pen était élue, Nicolas Dupont-Aignan aurait "toute sa place" dans la majorité présidentielle.

Nicolas Dupont-Aignan réunira, lui, cette semaine les instances de Debout la France, et "en homme libre, le moment venu, (il fera) part de (son) choix", a-t-il déclaré. Plus largement, David Rachline a estimé qu'"il faut faire confiance à la lucidité des Français, des électeurs de Monsieur Fillon, de ceux de Monsieur Dupont-Aignan, mais aussi de beaucoup d'autres."

 Rassembler un Français sur deux

Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France insouise, n'a lui pas donné de consigne de vote. "Il y a un certain nombre d'électeurs du côté de Jean-Luc Mélenchon qui peuvent partager un certain nombre d'analyses avec nous", a réagi le sénateur-maire Front national. David Rachline croit une victoire de Marine Le Pen possible : "Nous sommes fidèles à nos convictions et nous croyons qu'elles sont capables de rassembler plus d'un Français sur deux."