Présidentielle : dans les coulisses des meetings

Les meetings représentent l'un des postes de dépenses les plus importants dans une campagne.

FRANCE 3

14 000 m² de hangars à aménager en quelques heures seulement, car Emmanuel Macron doit prendre la parole ici, à Marseille (Bouches-du-Rhône), devant 5 000 personnes. À chaque meeting, le même défi, transformer la salle. En quelques heures, elle se métamorphose à grand renfort d'accessoires. 500 affiches, 4 000 drapeaux et 6 000 programmes distribués gratuitement.

Chiffres secrets

Pour Nicolas Dupont-Aignan, à Auxerre (Yonne), moins de moyens, mais une équipe très impliquée. Nicolas Dupont-Aignan a effectué 80 déplacements de terrain dont chacun coûte en moyenne 8 000 euros. Au Parti socialiste, autre ordre de grandeur. 170 000 euros, c'est le prix du meeting de Benoît Hamon à Lille (Nord), la semaine dernière. La plus grosse dépense est la partie technique : son, captation vidéo, éclairage. Nos caméras n'ont pas été autorisées à entrer dans les coulisses des meetings de François Fillon et Marine Le Pen. Leurs chiffres restent donc secrets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un militant prépare un meeting de Nicolas Dupont-Aignan.
Un militant prépare un meeting de Nicolas Dupont-Aignan. (FRANCE 3)