HSBC : Nicolas Dupont-Aignan dénonce "une amende dérisoire" pour "l'un des plus gros scandales de fraude fiscale en France"

La banque HSBC a évité un procès pour "blanchiment de fraude fiscale" en payant 300 millions d'euros. Cette procédure indigne le président de Debout la France qui dénonce une amende "dérisoire, ridicule".

Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France.
Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

HSBC Private Bank, filiale suisse du géant bancaire britannique, a accepté de payer 300 millions d'euros pour échapper à un procès pour "blanchiment de fraude fiscale". Cette procédure, inédite en France, choque le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, qui a réagit sur franceinfo vendredi 17 novembre.

En catimini, le parquet vient d'accepter une simple amende pour HSBC, une amende dérisoire, ridicule, et ainsi il n'y aura pas de procès public pour l'un des plus gros scandales de fraude fiscale en FranceNicolas Dupont-Aignanà franceinfo

"Le parquet décide de passer l'éponge pour ne pas abîmer la réputation d'une des premières banques du monde et pour dissimuler des milliers de noms qui auraient été rendus publics", poursuit Nicolas Dupont-Aignan.

De son côté, la procureure du Parquet national financier (PNF) a assuré, sur franceinfo, que "si on était allé au procès", l'amende aurait été "infiniment inférieure".

HSBC : Nicolas Dupont-Aignan dénonce "une amende dérisoire" pour "l'un des plus gros scandales de fraude fiscale en France"
--'--
--'--