Cet article date de plus de six ans.

Nantes : un lycéen mis en examen pour tentative d'homicide sur un policier

Le jeune homme de 18 ans risque la Cour d'assises pour avoir participé au lynchage d'un policier lors d'une manifestation contre la Loi Travail. Il a été placé en détention provisoire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le policier était ressorti de l'hôpital avec une 15aine de points de suture © maxPPP)

Un lycéen de 18 ans a été mis en examen ce samedi à Nantes et placé en détention provisoire, rapporte France Bleu Loire Océan. Il est accusé d'avoir participé au lynchage d'un policier lors d'une manifestation contre la loi Travail. Il est poursuivi pour tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique, et risque la cour d'assises. Le jeune homme a un casier judiciaire vierge mais il a été placé en détention provisoire.

Les faits remontent au 3 mai dernier. Un commandant de police s'était retrouvé isolé face à des manifestants. Il était tombé en recevant un coup porté par derrière. Une fois au sol, un groupe de 5 à 6 jeunes s'étaient jeté sur lui. Ils avaient arraché son casque de protection, avant de le frapper à la tête à coups de pieds et de barre de fer. Le commandant de police était ressorti de l'hôpital avec une quinzaine de points de suture sur la tête et le visage.

Pour Stéphane Léonard, secrétaire du syndicat Unité Police en Loire-Atlantique, on est passé ce jour là "à côté d'un drame ." Ce jour-là, "un seuil a été franchi, qu'on n'avait pas connu auparavant. "

Stéphane Léonard, secrétaire du syndicat Unité police en Loire-Atlantique
écouter

Le lycéen a été arrêté jeudi dernier, alors qu'il participait à de nouvelles violences lors d'une manifestation. Lors de son audition, il a dit avoir fait tomber le commandant de police, et être parti aussitôt. Mais sur des photos versées au dossier, on le voit penché au-dessus du fonctionnaire de police lors de son passage à tabac. Des analyses scientifiques sont en cours. D'autres interpellations pourraient intervenir dans les prochains jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.