Montebourg : gare à "l'instrumentalisation de l'agressivité" de Mélenchon

Le député PS a appelé, jeudi, à réfléchir à "l'instrumentalisation de l'agressivité" du candidat Front de gauche qui devrait "réserver ses mots les plus durs" à Nicolas Sarkozy.

Francetv info

"Jean-Luc Mélenchon devrait s'interroger sur l'utilisation que fait Nicolas Sarkozy des mots qu'il emploie", a déclaré député PS Arnaud Montebourg, jeudi 29 mars sur Europe 1.

"D'ailleurs, j'ai observé que Jean-Luc Mélenchon est la nouvelle mascotte du Figaro. Nicolas Sarkozy multiplie les compliments à l'encontre de Jean-Luc Mélenchon", a poursuivi l'élu de Saône-et-Loire.

"Cela devrait interroger un certain nombre de citoyens sur l'instrumentalisation de l'agressivité de Jean-Luc Mélenchon, qu'il devrait réserver à Nicolas Sarkozy qui a ruiné notre pays", a ajouté le troisième homme de la primaire de gauche.

Avec le Front de gauche, "nous avons besoin de faire le chemin ensemble", a conclu Arnaud Montebourg.

Arnaud Montebourg, député PS de Saône-et-Loire, le 28 mars 2012, à Nice (Alpes-Maritimes).
Arnaud Montebourg, député PS de Saône-et-Loire, le 28 mars 2012, à Nice (Alpes-Maritimes). (VALERY HACHE / AFP)