Mort de Marielle de Sarnez : l'Assemblée rend hommage à la "grande figure du MoDem et du centre"

La députée centriste, présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée, est morte mercredi à l'âge de 69 ans d'une leucémie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marielle de Sarnez siège à l'Assemblée nationale à Paris, le 17 janvier 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Députés et membres du gouvernement ont observé une minute de silence, mardi 19 janvier, en hommage à Marielle de Sarnez, "grande figure du MoDem et du centre". La députée centriste, présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée, est morte mercredi 13 janvier, à l'âge de 69 ans, d'une leucémie.

"En créant le MoDem avec François Bayrou, Marielle de Sarnez assurait l'indépendance politique du centre et du centre droit", a souligné le Premier ministre Jean Castex, au début de la séance des questions au gouvernement à laquelle assistait François Bayrou en tribune. 

Une "grande militante de la démocratie et de l'Europe"

"La République et l'Europe ont perdu une combattante de la première heure", a salué également Jean Castex. "Rendons hommage à cette parlementaire exemplaire qui s'est battue jusqu'à son dernier souffle pour achever le rapport sur les politiques européennes face à la crise sanitaire". C'était une "grande militante de la démocratie et de l'Europe", a déclaré également le président de l'Assemblée, Richard Ferrand (LREM).

Le chef de file des députés MoDem, Patrick Mignola, a aussi salué cette femme laissant "une œuvre politique", de ses actions à l'international à ses "combats aussi comme élue de Paris". De même que François Bayrou avait trouvé en elle un autre lui-même, "elle aussi avait trouvé en lui un autre elle-même", a-t-il souligné, dans une atmosphère empreinte d'émotion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.