Commission européenne : Sylvie Goulard remplacera Pierre Moscovici pour représenter la France

En duplex depuis l'Élysée (Paris) mercredi 28 août, Béatrice Gelot explique le choix d'Emmanuel Macron de désigner Sylvie Goulard comme candidate à la Commission européenne. 

Les noms de plusieurs membres du gouvernement avaient circulé mercredi 28 août, avant qu'Emmanuel Macron ne dévoile le nom de la candidate française au poste de commissaire européen. Ce sera donc Sylvie Goulard, membre du MoDem, qui succédera à Pierre Moscovici. "C'est un choix plutôt inattendu de la part du chef de l'État", explique en duplex depuis l'Élysée Béatrice Gelot, rappelant que Sylvie Goulard a été une éphémère ministre des Armées.

Un gros CV européen

"Elle avait dû démissionner, emportée par l'affaire des assistants parlementaires du MoDem", enchaîne la journaliste. Elle rappelle que la femme politique n'est pas mise en examen, même si l'enquête est toujours en cours. "C'est son CV européen qui a fait d'elle la candidate idéale. C'est une experte des questions monétaires et financières de l'Union européenne, c'est une germanophone", détaille Béatrice Gelot.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sylvie Goulard, inquiétée par l\'affaire des présumés emplois fictifs du MoDem, a démissionné de son poste de ministre de la Défense, mardi 20 juin. 
Sylvie Goulard, inquiétée par l'affaire des présumés emplois fictifs du MoDem, a démissionné de son poste de ministre de la Défense, mardi 20 juin.  (BERTRAND GUAY / AFP)