Vidéo "Ce n'est pas un poste de ministre" : François Bayrou justifie sa nomination comme haut-commissaire au Plan malgré sa mise en examen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
François Bayrou, futur haut-commissaire au Plan : "Ce n'est pas un poste de ministre"
Article rédigé par
France Télévisions

A son nouveau poste, François Bayrou compte s'atteler à "un très grand nombre de sujets qui conditionnent l'avenir" et qui ne sont, selon lui, "jamais abordés".

François Bayrou de retour dans l'exécutif malgré sa mise en examen ? Avant même l'officialisation de sa nomination, le maire de Pau a affirmé sur France 2, mercredi 2 septembre, que sa mise en cause dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem, n'était pas incompatible avec le poste de haut-commissaire au Plan qu'il devrait occuper dans les prochaines heures.

Une fonction exercée "sans rémunération"

"C'est l'exécutif qui est concerné par cette règle. Mais par chance, je ne suis pas dans l'exécutif. Ce n'est pas un poste de ministre", a considéré François Bayrou. Le patron du MoDem a ajouté qu'il avait "choisi d'exercer cette fonction gratuitement, sans rémunération".

Quant au contenu de sa feuille de route, François Bayrou compte s'atteler à "un très grand nombre de sujets qui conditionnent l'avenir" et qui ne sont, selon lui, "jamais abordés", comme "la démographie" ou "le numérique". "Un grand nombre de métiers vont être bouleversés, cela mérite qu'on s'interroge sur le temps de travail", a-t-il expliqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assistants parlementaires du MoDem

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.