Emplois fictifs présumés : le MoDem dans la tourmente

Visé par une enquête préliminaire au sujet des emplois fictifs présumés de certains de ses assistants parlementaires, le MoDem doit maintenant se défendre.

France 3

Après la démission de ses trois ministres, le MoDem va maintenant devoir faire face aux suites judiciaires de l'enquête préliminaire ouverte pour abus de confiance dans le cadre d'une affaire d'emplois fictifs présumés au Parlement européen de Strasbourg. François Bayrou, Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez ont ainsi quitté le gouvernement pour pouvoir s'expliquer librement sur les faits qui sont reprochés au parti centriste.

Un avenant au contrat des collaborateurs

La justice enquête en effet sur des employés du MoDem salariés entre 2009 et 2014 et qui auraient été présentés comme des assistants de parlementaires européens alors que ce n'était pas le cas. La situation d'une dizaine de collaborateurs au moins pose question. Ils auraient tous signé un contrat de travail avec le MoDem, auquel est ensuite venu s'ajouter un avenant les rattachant au Parlement européen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sylvie Goulard, François Bayrou et Marielle de Sarnez (de gauche à droite) ont quitté le gouvernement.
Sylvie Goulard, François Bayrou et Marielle de Sarnez (de gauche à droite) ont quitté le gouvernement. (JOEL SAGET / AFP)