Assistants parlementaires européens du MoDem : l'instruction est terminée

Les juges d'instruction du pôle financier ont terminé leur enquête à propos des soupçons d'emplois fictifs concernant des assistants d'eurodéputés MoDem. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président du MoDem, François Bayrou, le 22 février 2022 lors d'une conférence à Paris.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Les juges du pôle financier ont terminé l'instruction sur l'affaire des soupçons d'emplois fictifs d'assistants parlementaires de députés européens du MoDem, a appris franceinfo de source judiciaire lundi 7 mars, confirmant une information du journal Le Parisien. Le dossier a été communiqué le 2 mars au parquet de Paris, qui a trois mois pour rendre ses réquisitions. Les autres parties du dossier ont 15 jours pour faire leurs observations ou demander de nouveaux actes d'enquête.

Une quinzaine de personnes dont les anciens garde des Sceaux François Bayrou et Michel Mercier ainsi que les anciens eurodéputés Sylvie Goulard, Nathalie Griesbeck et Jean-Luc Bennahmias sont mis en examen. Le MoDem et l'UDF, en tant que personnes morales, sont eux aussi mis en examen dans cette affaire.

L'affaire a commencé au début de l'année 2017, quand une ancienne élue du Front national, Sophie Montel, a fait des révélations sur des emplois potentiellement fictifs de collaborateurs de 19 de ses collègues de tous bords politiques au Parlement européen. Le parquet de Paris avait ouvert une enquête en mars 2017, suivie par une information judiciaire, notamment pour "détournement de fonds publics" en juillet 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assistants parlementaires du MoDem

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.