VIDEO. "On n'est pas couché" : Mélenchon juge "répugnants" les socialistes qui abandonnent Hamon

Le candidat de la France insoumise estime que les divisions au sein du PS lui donnent raison de s'allier avec le vainqueur de la primaire à gauche.

A gauche, les rôles se sont inversés dans la course à l'élection présidentielle. Légèrement distancé dans les sondages après la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche, Jean-Luc Mélenchon est aujourd'hui loin devant son rival. Invité d'"On n'est pas couché", samedi 8 avril, il a salué le "courage" de Benoît Hamon et critiqué les socialistes "déloyaux" qui quittent le navire au profit d'Emmanuel Macron.

Benoît Hamon "mène son combat courageusement, avec des gens absolument répugnants qui lui font le supplice chinois de l'abandonner l'un après l'autre, jour après jour", a lancé Jean-Luc Mélenchon sur le plateau.

"Ils sont en train de le poignarder"

Le candidat de la France insoumise estime que ces divisions au sein du PS lui "donnent raison a posteriori" "Je n'ai pas voulu aller dans cette histoire (...) parce que ces gens sont trop différents. Ils sont en train de le poignarder, et il n'y a que lui qui tient parole, parce que tous les autres…" 

Au lendemain de sa victoire à la primaire, Benoît Hamon avait proposé à Jean-Luc Mélenchon de se rallier à lui, comme l'a fait l'écologiste Yannick Jadot. Après de longues tractations, les négociations avaient échoué fin février, après le refus définitif du candidat de la France insoumise.

Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de l\'émission de France 2 \"On n\'est pas couché\", le 8 avril 2017.
Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de l'émission de France 2 "On n'est pas couché", le 8 avril 2017. (FRANCE 2)