La France insoumise cherche à se mobiliser

Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, la France insoumise a tiré son épingle du jeu en se faisant entendre dans la rue et à l'Assemblée nationale. Mais le souffle espéré n'est pas encore au rendez-vous. Sur le terrain, les militants restent mobilisés.

Vendredi 17 novembre, la députée Mathilde Panot est venue écouter les Insoumis du Val-de-Marne. Écouter, mais aussi rassurer des militants qui se posent des questions sur les actions à mener pour s'opposer à la politique du gouvernement, six mois après les sept millions de voix recueillies à la présidentielle par le candidat Mélenchon.

Un petit coup de blues ?

Le 23 septembre dernier, le soutien populaire était visible dans les rues. La marche contre la réforme du Code du travail organisée par la France insoumise était un véritable succès.

Jean-Luc Mélenchon imagine alors avec les syndicats une action beaucoup plus forte encore. Mais quelques semaines plus tard, le leader insoumis n'a d'autre choix que de reconnaître la victoire par ordonnance du président Macron. Un petit coup de blues général donc, mais pas de quoi démotiver les Insoumis qui préfèrent proposer des recettes pour les mobilisations à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Mélenchon lors de la mobilisation contre le Code du travail, le 21 septembre 2017 à Paris.
Jean-Luc Mélenchon lors de la mobilisation contre le Code du travail, le 21 septembre 2017 à Paris. (MAXPPP)