Elections européennes : Benoît Hamon décline l'offre de "dialogue" de Jean-Luc Mélenchon

"Sur la question européenne, ce n'est pas ma priorité de dialoguer avec Jean-Luc Mélenchon", a lancé l'ancien candidat PS à la présidentielle sur BFMTV, aujourd'hui leader de Génération.s.

Benoît Hamon à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), le 29 mai 2018.
Benoît Hamon à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), le 29 mai 2018. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

L'Europe divise toujours Hamon et Mélenchon. Le fondateur de Génération.s, Benoît Hamon, a décliné l'offre de "dialogue" formulée par Jean-Luc Mélenchon via Twitter pour les élections européennes. "Sur la question européenne, ce n'est pas ma priorité de dialoguer avec Jean-Luc Mélenchon", a lancé l'ancien candidat PS à la présidentielle sur BFMTV, vendredi 6 juillet, en raison "de ses orientations sur le fond".

Le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, lui avait proposé via Twitter "un dialogue ambitieux" en vue des prochaines élections européennes. "Je ne dialogue pas par tweet" a affirmé Benoît Hamon, qui n'a néanmoins "aucun problème" à travailler avec Mélenchon sur les questions sociales.

Le fondateur de Génération.s invite "des humanistes, des écologistes et des gens qui croient au progrès" à rejoindre une liste unie, en ajoutant qu'il "ne demande pas à être en tête de liste". Benoît Hamon a réaffirmé son souhait de voir les listes de Génération.s figurer dans le "tiercé de tête" aux européennes.