Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour réunissent plusieurs milliers de personnes en meeting

L'ancienne députée du FN Marion Maréchal a annoncé son ralliement au candidat d'extrême droite lors de son meeting à Toulon.

Jean-Luc Mélenchon, le 6 mars 2022 à Lyon.
Jean-Luc Mélenchon, le 6 mars 2022 à Lyon. (OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La campagne présidentielle reprend malgré la guerre en Ukraine. A gauche, Jean-Luc Mélenchon a réuni 15 000 personnes à Lyon, selon La France insoumise, pour un "rassemblement de la paix". A l'extrême droite, Eric Zemmour a réuni ses militants et accueilli Marion Maréchal parmi ses soutiens, lors d'un grand meeting à Toulon (Var). Ce direct est désormais terminé.

 Forte poussée d'Emmanuel Macron dans un sondage. Le président sortant est crédité de 30,5% des intentions de vote au premier tour, selon un sondage d'Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde, publié samedi. Suivent les candidats d'extrême droite Marine Le Pen (14,5%) et Eric Zemmour (13%). Valérie Pécresse poursuit sa chute (11,5), passant derrière le candidat de gauche radicale Jean-Luc Mélenchon (12%).

La campagne "écrasée" par la guerre en Ukraine. Depuis près de deux semaines, les discours des candidats à l'élection présidentielle ont changé de nature en raison du conflit dans l'est de l'Europe. Au point que certains redoutent, à 35 jours du premier tour, de voir ce grand rendez-vous démocratique passer au second plan, avec une prime au président-candidat et chef de guerre Emmanuel Macron.

 La Primaire populaire soutient Jean-Luc Mélenchon. L'organisation, qui avait soutenu Christiane Taubira à la présidentielle avant que celle-ci ne jette l'éponge faute de parrainages, a annoncé samedi "soutenir et faire campagne" pour "l'Union populaire" du candidat "insoumis" qui avait pourtant violemment critiqué cette initiative citoyenne de gauche.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

08h08 : A 23 heures, voici un dernier point sur l'actualité de ce dimanche :

"La France n'est pas en guerre, l'Otan n'est pas en guerre", a martelé le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur France 2, après un nouvel échange téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. Le président russe reste déterminé à atteindre ses objectifs "par la négociation ou par la guerre", selon l'Elysée.

Au onzième jour de leur invasion, les forces russes ont détruit un aéroport dans le centre de l'Ukraine et poursuivent leur siège de Marioupol, le grand port du sud-est de l'Ukraine, où l'opération d'évacuation des civils a de nouveau été interrompue.

L'homme suspecté d'avoir agressé Yvan Colonna a été mis en examen pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste". Des échauffourées ont éclaté lors de la manifestation à Corte (Haute Corse) en soutien à l'indépendantiste corse.

• Un dimanche politique. Marion Maréchal a officialisé son soutien à Eric Zemmour, lors d'un meeting du candidat d'extrême droite à Toulon. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a rassemblé ses soutiens à Lyon.

07h18 : Il est un peu plus de 20 heures, et voici un nouveau point sur l'actualité :

Vladimir Poutine reste déterminé à atteindre ses objectifs "par la négociation ou par la guerre", selon l'Elysée. Le président russe s'est entretenu pendant 1h45 avec Emmanuel Macron.

• La deuxième tentative d'évacuation de Marioupol est "interrompue", selon le Comité international de la Croix-Rouge. La ville portuaire du sud-est de l'Ukraine est soumise à d'intenses bombardements. Suivez notre direct.

• Un dimanche politique. Marion Maréchal a officialisé son soutien à Eric Zemmour, lors d'un meeting du candidat d'extrême droite à Toulon. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a rassemblé ses soutiens à Lyon. Suivez notre direct.

• Le parquet national antiterroriste a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste", après l'agression d'Yvan Colonna en prison. Des échauffourées ont éclaté lors de la manifestation à Corte (Haute-Corse), en soutien à l'indépendantiste corse. Quatre gendarmes et 24 manifestants ont été blessés.

19h47 : Eric Zemmour défend surtout une aide à la Pologne, estimant que "les Ukrainiens veulent aller en Pologne, rester à proximité de leurs proches qui se battent et pouvoir rentrer en Ukraine".


07h15 : Eric Zemmour change de position sur l'accueil des réfugiés ukrainiens, qu'il a qualifié pendant son meeting "de vrais réfugiés de guerre". Après s'être montré réticent, le candidat d'extrême droite estime désormais que "pour ceux qui préfèrent venir en France (…) il faut les accueillir le temps que les bombardements cessent".

18h20 : En cette fin d'après-midi, il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

Vladimir Poutine reste déterminé à atteindre ses objectifs "par la négociation ou par la guerre", selon l'Elysée. Le président russe s'est entretenu pendant une heure et 45 minutes avec Emmanuel Macron.

• La deuxième tentative d'évacuation de Marioupol est "interrompue", selon le Comité international de la Croix-Rouge. La ville portuaire du sud-est de l'Ukraine est soumise à d'intenses bombardements. Suivez notre direct.

• C'est désormais officiel. Marion Maréchal a officialisé son soutien à Eric Zemmour. Elle s'exprime en ce moment au meeting du candidat d'extrême droite à Toulon (Var). Jean-Luc Mélenchon, lui, a tenu un rassemblement à Lyon. Suivez ce dimanche politique dans notre direct.

• Le parquet national antiterroriste a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" après l'agression, en prison, d'Yvan Colonna, condamné pour l'assassinat du préfet Erignac.

18h09 : Bonjour @Bayonnais, nous avons relayé un peu plus tôt dans ce live plusieurs moments du meeting de Jean-Luc Mélenchon à Lyon grâce à notre journaliste sur place, Antoine Comte. J'ajoute qu'il prépare en ce moment même un article qui reviendra plus en détails sur ce rassemblement.

18h08 : 15 000 personnes à Lyon pour Mélenchon d'après les organisateurs. Vous ne couvrez pas l'événement ? C'est pas anodin non qu'en pensez-vous ? Je suis surpris par le peu d'informations que vous nous donnez sur ce meeting et ce qu'il s'y est dit.

17h59 : "Je suis absolument convaincue qu'Eric Zemmour est le mieux placé dans cette élection présidentielle. Ce n'est pas une question de sondages, c'est une question de perspectives politiques."

A Toulon (Var), Marion Maréchal justifie son ralliement à Eric Zemmour.

17h55 : Marion Maréchal prend la parole au meeting d'Eric Zemmour. "Quel plaisir, après cinq longues années d'absence, de revenir pour soutenir ta candidature à l'élection présidentielle", lance-t-elle au candidat d'extrême droite.

17h41 : Près de 8 000 personnes sont réunies au Zénith de Toulon (Var) pour assister au meeting d'Eric Zemmour, selon nos confrères de France Bleu Provence.

17h06 : "Aujourd'hui, je considère qu’Eric Zemmour est le mieux placé pour se qualifier et créer la surprise au second tour."

L'ancienne députée du Front national (devenu Rassemblement national) estime qu'Eric Zemmour "a des cartes en main dont d’autres ne disposent pas".

17h04 : "Je rejoins le candidat que je considère aujourd’hui être le mieux placé pour mener les idées que j’ai toujours défendues à la victoire", déclare Marion Maréchal dans une interview à Valeurs actuelles. Ces déclarations officialisent un ralliement attendu depuis plusieurs semaines. Marion Maréchal, la nièce de Marine Le Pen, est attendue au meeting d'Eric Zemmour à Toulon dans quelques minutes.

16h58 : A quelques minutes d'un meeting d'Eric Zemmour à Toulon (Var), Marion Maréchal officialise son soutien au candidat d'extrême droite.

17h16 : "Si vous étiez président de la République aujourd'hui, que diriez-vous à Vladimir Poutine ?" C'est la question qui a été posée à Fabien Roussel dans le "13 heures" de France 2. "Je ferais tout pour mettre la pression sur Vladimir Poutine, sur son gouvernement, [avec] les sanctions les plus fortes diplomatiques, politiques mais aussi économiques (...) pour le forcer à obtenir un cessez-le feu", assure le candidat communiste à l'élection présidentielle.

(FRANCE 2)

16h02 : Le candidat Emmanuel Macron se rendra au centre de direction artistique de Poissy (Yvelines), à 18h30. Ce premier déplacement sera l'occasion d'engager une conversation avec les habitants de Poissy autour des sujets qu'ils choisiront, en présence du maire de Poissy, Karl Olive, a appris le service politique de France Télévisions.

15h57 : Emmanuel Macron débutera officiellement sa campagne en Ile-de-France, a annoncé Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale lors de l'émission Dimanche en politique sur France 3. "Demain, l'idée est d'être mis en situation avec des Françaises et des Français qui auront à cœur de poser toutes les questions qu'ils ont envie de poser", a-t-il assuré.

15h40 : "Je ne veux pas de la guerre de monsieur Poutine, ni de son ordre mondial. Le gouvernement de monsieur Poutine est le seul responsable, car il a décidé de passer à l'acte. Ceux qui ont déclenché cette guerre ne peuvent recevoir de notre part que mépris."

15h40 : Jean-Luc Mélenchon a débuté son meeting à Lyon. Il a débuté son discours en évoquant la situation en Ukraine. "L'invasion change le cours de l'Histoire", selon lui.

14h46 : Jean-Luc Mélenchon tient un meeting en plein air à Lyon. Mon collègue Antoine Comte est sur place pour vous faire suivre ce rendez-vous. Selon lui, entre 7 000 et 10 000 personnes sont attendues.

14h30 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

• Près de 1 500 personnes manifestant contre l'intervention militaire en Ukraine ont été arrêtées dans une trentaine de villes de Russie, a assuré l'ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations. Suivez notre direct.


Le nombre d'Ukrainiens fuyant l'invasion russe a dépassé les 1,5 million en dix jours, annonce l'ONU. Il s'agit de la crise des réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale", a souligné dans un tweet le Haut-Commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi.

• Le parquet antiterroriste annonce l'ouverture d'une information judiciaire pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" après l'agression, en prison, d'Yvan Colonna, condamné pour l'assassinat du préfet Erignac. Suivez notre direct.

• Jour de meeting aujourd'hui pour plusieurs candidats. Eric Zemmour est à Toulon et devrait enregistrer le ralliement officiel de Marion Maréchal. Jean-Luc Mélenchon, lui, est à Lyon. Suivez notre direct.

13h34 : Sur franceinfo, Geoffroy Didier, directeur de la communication de Valérie Pécresse et eurodéputé LR, a réagi au soutien de Marion Maréchal à Eric Zemmour. "Si jeune et déjà infidèle. C'est triste", a-t-il déclaré. "Lorsque je vois les trahisons d'une des extrêmes droites, c'est-à-dire Marine Le Pen, vers l'autre camp de l'extrême droite, Eric Zemmour, je me dis que la politique c'est un peu dommage que ce ne soit pas avant tout des convictions, de la constance et de la fidélité", poursuit-il.

12h29 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

• La Russie maintient la pression sur Marioupol et continue son offensive sur Kiev et Kharkiv au onzième jour de l'invasion. La ville de Marioupol annonce vouloir évacuer des civils, après la conclusion d'un nouveau cessez-le-feu. Suivez notre direct.

Le nombre d'Ukrainiens fuyant l'invasion russe a dépassé les 1,5 million en dix jours, annonce l'ONU. Il s'agit de la crise des réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale", a souligné dans un tweet le Haut-Commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi.


• Jour de meeting aujourd'hui pour certains candidats. Eric Zemmour est à Toulon et devrait enregistrer le ralliement officiel de Marion Maréchal. Jean-Luc Mélenchon, lui, est à Lyon. Suivez notre direct.

• La skieuse Marie Bochet en argent en Super-G, déception pour Arthur Bauchet qui termine quatrième du Super-G, qualifications assurées pour les snowboardeurs... Voici ce qu'il faut retenir de la journée des Français.

• Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard tient une conférence de presse à 12h30 pour évoquer l'agression commise sur Yvan Colonna, condamné à la réclusion à perpétuité pour l'assassinat du préfet Erignac, actuellement dans le coma. Suivez notre direct.

11h40 : Marion Maréchal doit officialiser son ralliement à Eric Zemmour lors du meeting de ce dernier à Toulon (Var). "C'est pas trop sympa de sa part. Pour moi, c'est une trahison", assurent les soutien de Marine Le Pen, qui, elle, ne mâche pas ses mots. "La pauvre Marion est transformée en sorte de bouée de sauvetage d'une campagne qui est en train de s'effondrer sur elle-même. Et c'est dommage parce qu'elle mérite mieux que ça", assure la candidate RN.

11h14 : Sur Europe 1, Gérald Darmanin ne croit pas que la démocratie soit en danger en France. "Il ne faut pas donner de leçon, c'est peut-être un peu notre petit défaut de temps en temps dans les cinq ans qui sont passés, mais il faut aussi que les autres ne soient pas dans l'opposition systématique (...) ce sont les acteurs qui font la démocratie, pas seulement les institutions", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

10h03 : "Le moment n'invite pas à l'union sacrée, mais à plus de retenue."

A un mois du premier tour, chacun tente de s'adapter à cette nouvelle donne internationale, avec un objectif : trouver le ton juste pour ne pas apparaître trop en décalage avec l'actualité mais sans laisser filer de précieux jours de campagne. "On peut critiquer, mais sans en rajouter", abonde Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis et lieutenant de Jean-Luc Mélenchon.

10h11 : Depuis près de deux semaines, les discours des candidats à l'élection présidentielle ont changé de nature en raison du conflit en Ukraine. Au point que certains redoutent, à 35 jours du premier tour, de voir ce grand rendez-vous démocratique passer au second plan, avec une prime au président-candidat et chef de guerre Emmanuel Macron.

10h17 : Bonjour @Milou, effectivement Marine Le Pen ne se déplacera pas en Corse aujourd'hui en raison des tensions sur l'île. "La situation de l'ordre public en Corse ne permet pas ce déplacement de campagne", a affirmé le Rassemblement national à France Télévisions, hier.

09h15 : Bonjour MLP n'est pas en Corse aujourd'hui ?

09h10 : On débute avec le traditionnel point sur l'actualité.

• La Russie maintient la pression sur Marioupol et continue son offensive sur Kiev et Kharkiv au onzième jour de l'invasion. Suivez notre direct.


Les mobilisations en soutien à l'Ukraine ont réuni 41 600 personnes à travers la France, selon le ministère de l'Intérieur.

• Jour de meeting aujourd'hui pour certains candidats. Eric Zemmour est à Toulon et devrait enregistrer le ralliement officiel de Marion Maréchal, Jean-Luc Mélenchon, lui, est à Lyon.

• C'est le groupe breton Alvan & Ahez qui représentera la France au concours de l'Eurovision en mai prochain. Découvrez la chanson Fulenn qui signifie à la fois "jeune fille" et "étincelles" en breton.

• Troisième médaille aux Jeux paralympiques de Pékin pour la France. La skieuse Marie Bochet décroche l'argent en Super-G.