Cet article date de plus de dix ans.

Martine Aubry: "Fière d'être féministe"

La candidate à la primaire socialiste a lancé mercredi son combat pour la parité et "l'égalité réelle". Devant une centaine de personnes réunies au Cabaret Sauvage, Martine Aubry a signé un pacte sur l'égalité hommes-femmes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Candidate à la primaire socialiste, Martine Aubry est actuellement en congés de ses fonctions première secrétaire du PS. (AFP - Bertrand Langlois)

La candidate à la primaire socialiste a lancé mercredi son combat pour la parité et "l'égalité réelle". Devant une centaine de personnes réunies au Cabaret Sauvage, Martine Aubry a signé un pacte sur l'égalité hommes-femmes.

"République et France sont deux mots magnifiques, deux mots féminins, maintenant, il ne reste plus que présidente et on va peut-être y arriver" a déclarée la maire de Lille entourée de ses soutiens politiques comme Elisabeth Guigou, Marylise Lebranchu ou encore Anne Hidalgo.

Martine Aubry a décidé de placer l'égalité hommes-femmes au coeur de son projet présidentiel. Un sujet partagé par les autres candidats à la primaire socialiste. "Est-ce que la France est prête à élire une femme présidente de la République? Je ne me suis jamais servie de cet argument être une femme, dans la campagne" a-t-elle souligné. Mais Martine Aubry assume le fait d'être féministe et comme Ségolène Royal propose la création d'un ministère des droits des femmes. Elle promet des places en crèche, à l'instar de son rival François Hollande mais aussi et surtout une loi qui imposerait dans les entreprises une égalité de salaires. Et pour le symbole, Martine Aubry assure si elle est élue, un gouvernement composé à égalité d'hommes et de femmes.

Voir l'intervention de Martine Aubry le 21 septembre 2011

Voir la video

A trois semaines du premier tour de la primaire, elle a ironisé sur "le manque d'envie" qu'on lui prête: "ce que chez les hommes, on appellerait modestie".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.